Le volet parisien Steinitz : un record de lots invendus

Hier, chez Christie’s, le volet parisien de la vente aux enchères d’art décoratif du XVIe au XIXe siècles provenant de l’antiquaire Bernard Steinitz – la seconde partie se déroulant aujourd’hui à New York – a viré à la catastrophe, avec 26 lots vendus pour 96 présentés.

Des estimations globalement élevées, encore alourdies par la commission à l’acheteur, ont pu refroidir les amateurs potentiels.

L’intérêt a plutôt été porté sur du mobilier très décoratif (bois doré, candélabres monumentaux) que sur des grands noms de l’ébénisterie. La plus forte enchère va à ployant en bois doré d’époque Louis XVI, avec son coussin amovible appliqué de fils métalliques. Payé 69.400 euros avec les frais de 20 % pour une estimation de 60.000/100.000 euros, ce lot a été adjugé sous son estimation, comme d’autres.

Les 10 lots les plus chers du catalogue, pour des estimations comprises entre 80.000/120.000 euros et 300.000/500.000 euros, sont notamment restés sur le carreau.

Il s’agit, principalement, d’une paire de commodes du début de l’époque Louis XV, estampillée de Pierre IV Migeon (estimée 300.000/500.000 euros), d’une suite de quatre fauteuils "curule" d’époque Directoire attribuée à Georges Jacob, fin du XVIIIe siècle (estimée 120.000/180.000 euros), et d’un grand plat ovale en émail peint en grisaille à rehauts d’or pour une représentation du Jugement de Pâris, Limoges, 1577 (même estimation que le précédent).

Le catalogue de la vente de New York, prévue aujourd’hui, comprend 67 lots assortis d’estimations globalement moins élevées qu’à Paris. La plus importante  va à un meuble d’appui d’époque Restauration de Louis-Alexandre Bellangé, en ébène incrusté de laiton, orné de panneaux en laque du Japon et d’éléments en bronze doré (estimé 200.000/300.000 dollars).

En 2007, le stock de l’antiquaire Bernard Steinitz avait fait l’objet de 3 vacations chez Christie’s, à New York, Londres et Paris. Malgré quelques prix importants, les résultats avaient été globalement très mitigés.

Pierrick Moritz

About these ads


Catégories :Arts décoratifs, Marché de l'art, Mobilier ancien, Paris

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 963 autres abonnés

%d bloggers like this: