Kim Wilde en concert à la Cigale le 8 avril 2009

Ça plane pour Kim

Pour la dernière date d’une tournée européenne de trois semaines, Kim Wilde a lancé son concert par le puissant « Never Trust a Stranger », la chanson qui avait réveillé l’ambiance à La Cigale lors de son dernier passage il y a deux ans. À l’époque, Kim Wilde signait son retour avec un album « Never Say Never », partagé entre « oldies »  et nouvelles chansons peu connues.

Cette fois, la star anglaise des années 1980 a su maintenir l’ambiance en enchaînant les tubes qui ont fait sa renommée pour terminer la soirée avec l’origine de son succès, « Kids in America » (1981). Pendant 1h45 non stop, Kim Wilde a revisité sa carrière avec une énergie communicative, du mythique « Cambodia » au sensuel « Love Blonde ».

Fière de sa blonde coiffure frisée qui lui a pris « des heures » à peaufiner, Kim Wilde a pris plaisir à flirter avec le public, en lui offrant une seule chanson inédite, composée l’année dernière par Ricky Wilde. Outre ses créations de son frère, à l’origine de la plupart de ses tubes, Kim Wilde a agrémenté son show de reprises qui ont participé à son succès, comme « You keep me hangin’on », ainsi qu' »Anyplace, Anywhere, Anytime », version anglaise d’un succès des années 1980 de l’allemande Nena récemment reprise en duo par les deux chanteuses.

Comme en 2007, elle a revisité « Enjoy the Silence » de Depeche Mode et s’est lancée avec succès dans une reprise en français de « Ça plane pour moi » de Plastic Bertrand. Kim Wilde fut une star planétaire au début des années 1980, un peu avant que Madonna le devienne à son tour. En septembre dernier, Madonna a servi un show milimétré au Stade de France où elle faisait sa gymnastique en play-back , ne chantant réellement – plus ou moins juste – que quelques chansons. Kim Wilde se contente de La Cigale, mais quand elle s’empare du micro, sa voix s’impose, magnifique, accompagnée par des musiciens d’exception et non pas par une bande son. Après tout, n’est-ce pas ce qu’on attend d’une chanteuse sur scène ?  

Paul Bret

Publicités


Catégories :Musique, Paris, Spectacles

Tags:, , , , , ,

5 réponses

  1. Bonjour à tous

    je cherche des photos de ce concert

    J'aime

  2. Merci pour l’info sur la réédition des trois premiers albums.

    J'aime

  3. Je pense que c’est une simple question de perception. Pour ma part j’ai eu le même sentiment en decouvrant le dernier album « Never Say Never » qui sonne très 80 et qui malgrés tout se fond totalement dans un univers musical actuel très diversifié.

    J’attends avec impatience les réeditions des 3 premiers albums prevu vers le 20 avril prochain. D’après les chanceux qui l’ont déjà, ces versions remasterisés sont incroyablement réussies…

    Quant au succès à tout prix, la réponse est simple. Dans une récente interview Kim a déclaré ne plus avoir besoin de vendre de disques… Elle confiait son amour de la musique, de la scène et garder un contact avec son public mais ses centres d’intérêts sont aujourd’hui diversifiés entre sa famille, l’horticulture…

    L’indusrie de la musique étant trop pesante elle semble souhaiter continuer avec un minimum de contraite quitte à exister de façon plus ou moins « clandestine » c’est déjà ça pour les fans.

    J'aime

  4. Ce que j’ai trouvé de plus étonnant dans ce concert, impeccable, c’est que des titres qui pouvaient paraître « datés » il y a dix ans, ne le font plus du tout aujourd’hui (et ce n’est pas qu’une question d’orchestration).
    Je n’avais pas l’impression de me retrouver devant une prestation « revival » des années 1980, mais dans un concert bien d’aujourd’hui.
    Avec un talent pareil, Kim Wilde a un boulevard devant elle, c’est une bête de scène.
    Mais elle a peut-être d’autres priorités dans la vie que le succès à tout prix.

    J'aime

  5. Concert exeptionnel à Paris pour la Star des années 80! Amazing, une energie solaire, une voix toujours juste, de l’humour, des sourires, une communion parfaite entre l’artiste et son public qui s’est montré autant généreux… 100% live et 100% réussi…

    Ne reste plus qu’à signer avec une autre maison de disque que Emi Germany qui privilegie trop l’Europe de l’est tant au niveau distribution que promotion… En tous cas bravo pour ce show énergetique, puissant qui nous donne l’impression qu’il est encore possible d’avoir le sentiment d’avoir 20 ans avec des conditions minimales en nous offrant un bonheur maximal! Merci Kim… En attendant ton retour on s’en tiendra au mode « Les nuits sans Kim Wilde »… Pas trop longtemps, nous l’esperons!

    J'aime

Répondre à tophy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :