Peinture et écriture chinoises : « En Chine, il existe l’art de peindre le vide. »

La peinture traditionnelle chinoise intègre le dessin. Les représentations de la nature (paysages, flore et faune), avec des combinaisons symboliques récurrentes, dominent. La discipline produit également des scènes inspirées de la religion, de la philosophie et de l’histoire, et des relectures des peintres et des écoles artistiques et intellectuelles du passé.

Les inscriptions, dont les poésies concises de la culture chinoise et les sceaux, constituent des éléments essentiels de la composition. Les œuvres peuvent comporter des inscriptions apposées bien après la date de réalisation, par exemple par des collectionneurs.

Ces peintures sont réalisées sur des feuilles de soie ou de papier, pour des vues verticales ou horizontales (les formats circulaires sont plus rares). Elles sont généralement présentées sur des rouleaux (pouvant être suspendus pour des vues verticales) ou en album. Certaines sont exécutées sur des feuilles d’éventail (on trouve souvent la peinture sur une face et un texte calligraphié sur l’autre).

« En Chine, il existe l’art de peindre le vide. »

Pour décrire la peinture traditionnelle chinoise, le théologien Rudolf Otto (1869-1939) reprend un article de la revue d’art Das Kunstblat dans son ouvrage Le Sacré :

– « Ces œuvres se rangent parmi les créations les plus profondes et les plus grandes que l’art humain ait jamais produites. Qui se plonge dans leur étude perçoit derrière ces eaux, ces nuages et ces montagnes le souffle mythique de l’antique Tao, la respiration de l’Être intime. Dans ces images résident de profonds mystères, tous ensembles voilés et révélés. Il y a en elles la connaissance du “néant” et du “vide”, la connaissance du Tao, du ciel et de la terre, qui est aussi le Tao du cœur humain. Malgré leur éternel mouvement, on croit percevoir en elles une profondeur lointaine et silencieuse, et comme un souffle caché sous les flots. » ; « En Chine, il existe l’art de peindre le vide, de le rendre sensible et de composer de multiples variations sur ce thème singulier. Il y a des tableaux sur lesquels il n’y a “presque rien”, un style qui consiste à produire le plus d’effet avec les traits les plus exigus et les moyens les plus réduits ; bien plus, à la vue de très nombreux tableaux, spécialement de ceux qui sont en rapport avec la tendance contemplative, on a l’impression que le vide est lui-même l’objet dépeint, qu’il est l’objet principal de la peinture. »

L’auteur évoque le courant apparu au moins à l’époque des Song du Nord (960-1126)……

Cet article est tiré de Les Valeurs de l’art chinois, mémoire totale de la pensée chinoise – Culture et enchères, il correspond à 10 %, espaces non compris, de l’article entier et à son début ; et à 1,5 %, espaces non compris, de l’ensemble du document regroupant quatre articles.

Les Valeurs de l'art chinois, mémoire totale de la pensée chinoise par Pierrick MoritzLes Valeurs de l’art chinois, mémoire totale de la pensée chinoise – Culture et enchères par Pierrick Moritz, publié le 22 février 2017, document non illustré, disponible uniquement en version numérique sur Amazon, 90 pages au format Kindle, 9,20 €. Peut être lu sans appareil Kindle, avec l’application gratuite pour smartphone, tablette ou ordinateur téléchargeable sur la page Amazon.

L’intégralité du document est protégé par dépôt d’empreinte numérique : SACD N° 000228861, 17 février 2017. Tous droits réservés. Reproduction et traduction pour le monde entier interdites sans autorisation de l’auteur.

Advertisements


Catégories :Analyses (marché de l'art), Art asiatique, Art chinois, Chine, Marché de l'art

Tags:, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :