Nouveau – Raréfaction de l’information : des articles conseil sur Amazon

En 2016, je soulignais dans mon article intitulé Marché de l’art : la nébuleuse de l’information gratuite, situé dans mon guide pratique Antiquités, collections, objets et œuvres d’art – Réponses aux vendeurs particuliers, le fait que l’information inédite sur le marché des collections, des antiquités et de l’art disponible sur le Web, ne cesse de se raréfier.

De manière générale, on trouve de plus en plus de contenants pour de moins en moins de contenus originaux sur le Web. Le traitement de l’information pour le marché de l’art reste dans l’ensemble assez superficiel : information reprise cent fois, notamment quand elle relève du sensationnel, repiquage dans la presse étrangère, resucées de communiqué de presse, informations générées par des professionnels ayant des intérêts dans le commerce de l’art, statistiques trop globales, manque d’actualisation.

Cette analyse évoquait aussi la disparition d’archives que les internautes avaient l’habitude de consulter gratuitement, quand on pensait il y a encore quelques années que le Web ne cesserait de s’enrichir dans une dynamique cumulative. Dernier fait marquant en date : Christie’s a supprimé de son site les archives concernant les résultats de ses ventes aux enchères pour la période allant de 1998 à 2005.

Aussitôt affichés sur les sites des intermédiaires de vente aux enchères, les résultats sont répertoriés, en oubliant que certains lots ne seront jamais payés. Si ces cas sont minoritaires sur le marché occidental –  mais le prix d’un lot revendu sur folle enchère en France peut parfois rester affiché dans les résultats de la vacation où l’enchérisseur n’a pas honoré son achat, le phénomène est plus sensible sur le marché intérieur chinois. En octobre dernier, à Pékin, un galeriste français installé au 798 Art District me faisait remarquer que des lots signalés comme vendus dans les résultats de ventes aux enchères chinoises, et en fait non payés, réapparaissaient rapidement dans d’autres vacations.

Le besoin de précisions à travers des contenus originaux se fait de plus en plus sentir sur ArtWithoutSkin.com. Ces derniers mois, le blog a enregistré des journées de fréquentation record, alors que le nombre d’articles publiés est toujours en diminution sensible. Jamais autant de questions n’ont été posées par des propriétaires d’antiquités et d’objets de collection et d’art, via le blog ou ma boîte mail ; les propositions de liens sponsorisés n’ont jamais été aussi nombreuses, et venant de sites marchands manquant du webzine qui leur serait désormais indispensable.

Pour répondre à cette demande d’information de manière équitable (c’est-à-dire en mode payant), j’ai décidé de créer des fiches conseil, sous la forme d’articles longs, qui seront directement disponibles sur ma page Amazon. Ma méthode de travail évite autant que possible le modèle mathématique, et au profit de données historiques et culturelles et de l’étude des comportements. Les statistiques sont un outil valable pour comprendre l’économie d’un secteur, mais le marché de l’art est si particulier qu’il est déjà difficile de tirer des conclusions utiles en comparant, sur la base de résultats chiffrés, deux ventes aux enchères dans la même spécialité.

Cette offre comportera des articles inédits, et d’autres puisés dans les archives, pour des textes publiés ou non, et actualisés.

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Analyses (marché de l'art), Artwithoutskin

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :