Du vide-grenier au marché de l’art : histoire d’une « ubérisation » (article conseil n° 2)

Le marché colossal des biens d’occasion, incluant les objets de collection, les antiquités, les objets et les œuvres d’art, est l’un des premiers secteurs économiques au monde à avoir été « ubérisé ». Pour une période de vingt ans dans l’histoire de ce commerce, jamais de tels volumes de marchandises aussi variées n’ont probablement été éparpillés aux quatre coins de la planète.

Cette analyse non illustrée, également située dans le guide pratique Antiquités, collections, objets et œuvres d’art : réponses aux questions de vendeurs particuliers explique en quelques pages la mécanique et les conséquences du phénomène. Disponible uniquement en version numérique sur Amazon.

Publicités


Catégories :Analyses (marché de l'art), Art

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :