Objets et œuvres d’art, mobilier : faux et semblants de faux (article conseil n°3)

À la différence de la copie, reproduction vendue en tant que telle, le faux est destiné à tromper. Pour faire naître l’espoir d’une plus-value importante auprès d’amateurs peu éclairés, le faux sera souvent proposé à un prix qui serait extrêmement avantageux s’il s’agissait d’une pièce authentique. Mais un objet, une œuvre ou un meuble présentant au premier abord des caractéristiques du faux peut finalement s’avérer authentique.

Cet article non illustré, version actualisée de celui situé dans mon guide pratique Antiquités, collections, objets et œuvres d’art : réponses aux questions de vendeurs particuliers, donne en quelques pages des informations concrètes et efficaces sur les faux et les semblants de faux dans le domaine des objets et des œuvres d’art et du mobilier. Disponible uniquement sur Amazon.

Publicités


Catégories :Analyses (marché de l'art), Antiquités

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :