Hong Kong – Enchères – De riches clients plutôt amateurs de bijoux et de grands vins que d’art moderne et contemporain

La série de ventes d’automne de Christie’s à Hong Kong, programmée du 27 novembre au 2 décembre, a rapporté quelque 341 millions USD, contre 386 millions pour l’édition équivalente de 2014 et 496 millions pour celle de 2013.

L’opérateur programme ce type d’évènement international deux fois dans l’année à Hong Kong, au printemps et à l’automne.

Les vacations concernent la peinture traditionnelle, moderne et contemporaine asiatique, les objets et des œuvres d’art asiatique très principalement chinois, les grands vins, les montres et la maroquinerie de luxe et la joaillerie.

Si l’édition du printemps 2015 a enregistré un excellent résultat de 417,6 millions USD, le cumul de des deux séries de ventes représente 758,6 millions pour 2015, contre 775 millions pour 2014 et 912 millions pour 2013.

Cette saison, la spécialité la plus rémunératrice est celle de la joaillerie, avec 96,7 millions USD de recette en une seule vacation (80 % du volume vendu pour 83 % en valeur) et 257 lots vendus.

Le constat était identique à l’issue de l’édition du printemps 2015, avec 117,89 millions réunis (un record pour une vente aux enchères de bijoux organisée en Asie).

Cette saison, l’art moderne et contemporain asiatique est le second secteur le plus rémunérateur, avec un résultat global de 94,7 millions USD, une somme réunie en quatre vacations mais avec quelque 460 lots.

69,5 % de ce montant a été généré en une seule vente d’art asiatique du XXe siècle et contemporain, où 63 lots ont rapporté 65,84 millions

Dans la spécialité de la joaillerie, le lot le plus cher a été payé 18 millions USD frais inclus (un exceptionnel rubis birman monté en bague ; un record mondial au carat pour un rubis vendu aux enchères ; estimé 10,1/15,5 millions frais non compris) ; dans celles de l’art moderne et contemporain asiatique, le lot le plus cher a été payé 5,9 millions (Vase de Chrysanthèmes sur une table jaune par Sanyu, une huile sur toile peinte en 1940, estimée 1,29/1,94 millions frais non compris).

La spécialité affichant le meilleur rapport volume/valeur/vendu est celle des grands vins (deux ventes), avec 92 % des lots achetés pour 94,4 % de l’estimation globale.

1.379 lots vendus ont rapporté 9,16 millions USD.

Pour les deux prix les plus élevés, 134.978 USD ont été engagés sur une caisse de 12 bouteilles Domaine de la Romanée-Conti, Romanée-Conti, 1988, Grand Cru, Côte de Nuits, et 71.436 USD ont été payés pour une caisse de 6 bouteilles Domaine de la Romanée-Conti, Romanée-Conti 1996, Grand Cru, Côte de Nuits.

Les ventes d’objets d’art chinois, programmées le 2 décembre, ont rapporté 49,62 millions USD, un résultat faible pour ce type d’opération à Hong Kong (voir détail dans article précédent).

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Art asiatique, Art chinois, Art contemporain, Chine, Joaillerie, Marché de l'art

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :