Les valeurs des affiches de collection

Dernière actualisation : 9 janvier 2016.

Entre quelques centaines et quelques milliers d’euros sont généralement investis pour acquérir une affiche de collection. Les prix peuvent monter jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros pour une pièce très rare, voire…dépasser le million. Certaines affiches non illustrées sont très recherchées. La spécialité des affiches, pour des exemplaires plus ou moins courants, n’a pas été épargnée par le phénomène d’effondrement des prix engendrée par la multiplication des ventes de particuliers sur l’Internet. Mais on y relève toujours les prix les plus élevés du vaste domaine du matériel publicitaire de collection.

Dans les années 1970-1980, l’affiche ancienne était globalement plus prisée qu’aujourd’hui, et notamment pour son effet décoratif. Les collectionneurs s’intéressent désormais davantage à ses qualités artistiques ou de témoignage historique.

Quand l’affiche est considérée comme une œuvre d’art

Dans certains cas, l’affiche de collection est considérée comme une œuvre d’art de la catégorie des multiples. Pour ce type, un procédé d’impression planographique, comme la lithographie ou la sérigraphie, a été utilisé. La création entre dans la catégorie des estampes. Selon différents critères, dont la notoriété de l’auteur, sa valeur peut être très élevée.

Récupérées directement après l’impression, certaines affiches de la fin du XIXe et du tout début du XXe siècle sont arrivées jusqu’à nous dans un état de conservation remarquable. Le goût de collectionneurs pour l’affiche est né à cette époque. Cette mode poussait certains à débourser des fortunes pour acquérir un exemplaire réalisé par un grand nom. Aujourd’hui, quelques milliers d’euros peuvent être engagés sur une affiche de Jules Chéret (1836-1932), considéré comme le père de l’affiche moderne. Cet ordre de prix n’a plus rien à voir avec les sommes extravagantes payées en son temps pour acquérir les productions d’affichistes en vogue.

Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) demeure le maître incontesté de la spécialité. Il a élevé l’affiche au rang de l’œuvre d’art. Les traits de son génie artistique sont aussi présents dans ses affiches que dans ses peintures. Pour ses affiches de spectacles, des prix pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros ont été enregistrés ces dernières années dans des ventes aux enchères.

Lautrec aurait créé une trentaine d’affiches, d’une extrême qualité technique et artistique, et dont peu d’exemplaires sont connus. Le prix le plus élevé payé dans une vente aux enchères pour une affiche de Toulouse-Lautrec est de 388.000 euros. Ce record a été établi pour Moulin Rouge – La Goulue, une affiche en couleurs créée en 1891, chez Christie’s Londres en mai 2014. Neuf ans plus tôt, chez le même opérateur, à New York, La Gitane, une affiche lithographique en couleurs réalisée par Lautrec en 1899 pour une pièce de théâtre de Jean Richepin, avait été payée 465.000 dollars.

Les affiches de cinéma

Les affiches des monuments du cinéma américain des années 1920-1930 sont particulièrement recherchées

L’affiche vendue aux enchères la plus chère du monde est l’un des quatre exemplaires connus de l’affiche du Metropolis de Fritz Lang (1927), payé 1,2 million de dollars, au cours d’une vente judiciaire organisée à Los Angeles en décembre 2012En 2005, la Reel Poster Gallery, située à Londres, avait vendu un exemplaire de cette affiche pour 398.000 livres (environ $700.000 au cours du change de l’époque).

En 2011, chez Sotheby’s, un collectionneur a déboursé 452.000 dollars pour acquérir un exemplaire de l’affiche originale du film The Mummy, réalisé par Karl Freund en 1932. Deux ans plus tôt, toujours chez Sotheby’s, 244.500 dollars avaient été engagés sur un exemplaire de l’affiche du film King Kong dans sa version originale de 1933.

afficheslumière2Plus abordable pour le thème du cinéma : 17.000 euros payée pour cette affiche Cinématographe Lumière par Auzolle, une exemplaire entoilé, daté de 1896, mesurant 120 x 160 cm. Vendue par l’étude Tessier & Sarrou en avril 2014. Photo : Tessier & Sarrou.  Cette illustration et ce texte ne font pas partie de Les valeurs des objets anciens et de collection.

Alphons Mucha

Les affiches Art nouveau d’Alphons Mucha sont également très recherchées. Et ce n’était vraiment pas le cas il y a une cinquantaine d’années.

En 1959, époque où l’Art nouveau était passé de mode, un critique écrivait dans la revue Le Jardin des arts : « Avec Alphons Mucha le modern style triomphe dans toute sa laideur. Pour lui, l’affiche est un vitrail de style byzantino-symboliste. Ses personnages ont des formes hiératiques qui s’harmonisent parfois avec le sujet quand il s’agit de Lorenzaccio, de La Dame aux camélias (interprétée par Sarah Bernhardt) ou de La Samaritaine, mais qui deviennent insupportables quand leur but est de rappeler l’existence du Vin des Incas ou des Bières de la Meuse. »

49 ans plus tard, une affiche de Lorenzaccio de Mucha sera payée 8.750 dollars chez Christie’s New York. En juillet 2013, chez le même opérateur, 7.500 dollars seront engagés sur une affiche des Bières de la Meuse.

Des lithographies plus exceptionnelles de Mucha, n’entrant pas forcément dans le champ de l’affiche publicitaire, peuvent atteindre des prix beaucoup plus élevés. En mars 2011, lors de la dispersion des collections du château de Gourdon organisée par Christie’s Paris, une suite de quatre lithographies avec rehauts d’or sur le thème des étoiles, réalisée en 1901, a été facturée 151.000 euros.

Critères déterminants

La réputation du créateur, le format, le modèle, l’état, la fraîcheur des coloris, l’importance du tirage et le nombre d’exemplaires supposés en circulation déterminent la valeur d’une affiche.

Compte tenu de l’usage particulier de ce matériel promotionnel (encollage, exposition aux intempéries), les affiches intéressantes arrivées jusqu’à nous en très bon état ont été exposées à l’abri ou, comme celles récupérés aussitôt après l’impression pour être collectionnés, ou n’ont jamais été utilisées.

Les affiches anciennes sont souvent retrouvées pliées. Cet état est un facteur de dépréciation, en raison des marques de pliage. Pour une affiche de très grande dimension, une légère empreinte de pliage en croix sera mieux tolérée. Les affiches déjà collectionnées sont souvent entoilées et peuvent avoir été restaurées (présence de repeints, par exemple).

À moins d’une remise en mains propres et/ou de la garantie d’authenticité d’un professionnel, l’affiche de collection du particulier se vendra mieux en salle des ventes ou en galerie que par une présentation directe sur Internet.

De nombreuses affiches ont fait l’objet de rééditions, dont certaines sont relativement anciennes. Ces dernières  peuvent être confondues avec des originaux par les vendeurs et les acheteurs, notamment quand la date de réimpression, située dans la marge, manque du fait de déchirures accidentelles, une particularité relativement courante dans cette zone.

Certaines affiches d’exposition de peintres célèbres, comme celles de Pablo Picasso réalisées chez l’imprimeur Mourlot, sont principalement recherchées pour les impressions en lithographie à tirage limité.

Pour un artiste très célèbre, la valeur d’une affiche d’exposition est élevée si l’évènement concerne de nouvelles créations montrées dans un lieu plus ou moins confidentiel, par opposition à une rétrospective d’envergure avec une promotion à l’avenant.

Affiches non illustrées

Les exigences sur l’état d’une affiche peuvent être modérées s’il s’agit d’une rareté, comme les premières affiches d’expositions d’artistes devenus célèbres et souvent rattachés à des mouvements avant-gardistes (impressionnisme, fauvisme, cubisme, dadaïsme, surréalisme,…).

Il s’agit souvent de documents de petit format, réalisés avec peu de moyens, présentant une qualité d’impression médiocre et ne comportant que du texte. Ils sont d’une grande importance documentaire pour l’histoire de l’art, et d’autant plus que les tirages ont été insignifiants. La valeur de certaines de ces affichettes peut atteindre plusieurs milliers d’euros.

Les affiches non illustrées concernant des évènements sociaux et politiques, ou des artistes débutants devenus célèbres – comme celles des premiers spectacles de Jacques Brel – sont très recherchées.

Affiches d’après-guerre 

Les affiches commerciales de ces dernières décennies ont souvent fait l’objet d’un tirage important, mais il reste peu d’exemplaires en parfait état de certains modèles.

Selon la notoriété de la création et de la marque, et l’effet de mode lié à l’esthétique d’une certaine époque, ces affiches peuvent se négocier autour de quelques centaines d’euros, c’est-à-dire à un niveau de prix aussi élevé que d’autres du début du XXe siècle. C’est le cas pour certaines réalisées par Raymond Savignac (Monsavon) ou Bernard Villemot (Perrier, Orangina).

Affiche Gisele TodayAffiche datée vers le début des années 1970 pour un spectacle de Graziella Martinez, sérigraphie, 103 x 35 cm environ. Cette affiche pourrait être estimée 30/50 euros. Mais compte tenu de son graphisme typique d’une époque, de ses dimensions, du très faible nombre d’exemplaires logiquement en circulation et de la réputation avant-gardiste de la danseuse, elle pourrait être adjugée à un prix nettement plus élevée. Cette illustration et ce texte ne font pas partie de Les valeurs des objets anciens et de collection.

affiches-boxerActualisation 20 décembre 2016 : rare affiche de la révolte des Boxers (义和团起), Chine, début XXe siècle, écrite par les “boxers” (Yi He Tuan), appelant « les peuples à combattre les étrangers », calligraphiée à l’encre noire et rouge sur papier, accidents, 51 x 22 cm, adjugée 550 euros (hors frais) le 19 décembre à Paris, dans le cadre d’une vacation d’Art d’Asie proposée par l’étude Tessier & Sarrou & Associés à Drouot. Les documents, objets et œuvres d’art relatifs aux grands mouvements sociaux et politiques de la Chine, sont très recherchés par certains collectionneurs chinois.

Pierrick Moritz

L’article d’origine – non illustré – est situé dans la rubrique consacrée au matériel publicitaire de mon guide pratique Les valeurs des objets anciens et de collection, publié en janvier 2014 (cette édition n’est plus disponible pour le moment) .

Ce document a fait l’objet d’une republication le 9 juillet 2016, dans une version courte et actualisée* intitulée Antiquités, collections, objets et œuvres d’art, réponses aux vendeurs particuliers, où seul un paragraphe de cet article sur les affiches de collection est repris (dans un développement sur la valeur des objets anciens et de collection endommagés). 52 pages, disponible uniquement en version numérique sur Amazon.

Vous pouvez en retrouver un long extrait – le même que celui consultable gratuitement sur la page de vente d’Amazon – publié en deux parties sur ArtWithoutSkin.com :

  • Ubérisation – Collections, antiquités, … : comment les vendeurs particuliers ont tué leur poule aux œufs d’or, publié le 12 juillet 2016 ;
  • Derrière le phénomène des estimations décuplées dans les ventes aux enchères publiques, publié le 21 juillet 2016.

Les trois versions évolutives de cet article sont protégées par empreinte numérique (dépôts 2011, 2014 et 2015). Reproduction interdite sans autorisation de l’auteur. 

Bibliographie 

L’affiche de Metropolis vendue 1,2 million de dollars, article publié dans le quotidien Le Figaro, le 14/12/2012.

Nouvelles de l’estampe, n°220, octobre-novembre 2008, « Classification technique de l’estampe », page 19.  

Lang film poster fetches record, article paru sur le site de BBC News le 15 novembre 2005.

Jardin des Arts, n° 59, septembre 1959, L’affiche, miroir de la vie moderne, article d’Edmond Alvy. Page 684. Références à Mucha et à Lautrec dans les paragraphes 2 et 3.

PM

Advertisements


Catégories :Analyses (marché de l'art), Collection

Tags:, , , ,

17 réponses

  1. Bonjour, je possède une affiche originale du film « C’est arrivé près de chez vous » qui date du Festival de Cannes 1992 quand le film y a été présenté. L’affiche comporte la tétine, la signature du créateur Lebrun a
    ainsi que les dédicaces de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoït Poolverde. J’aimerais en connaître l’estimation. Merci beaucoup par avance

  2. Bonjour, dans le cadre de recherches sur le statut de l’affiche de cinéma, j’aimerais savoir si il serait possible de vous poser quelques questions , par mail ?

  3. Bonjour,
    Les affiches en rapport avec les troupes coloniales sont assez recherchées, même quand elles ne comportent que du texte (elles ont été généralement moins conservées que les affiches illustrées). Comptez entre quelques centaines d’euros pour le tout et quelques centaines d’euros pièce dans une vente aux enchères.

  4. J’ai en ma possession un poster de rançon offerte pour le ministre pierre laporte de 1970 produit par la police de Montréal qui me provient de la femme d’un policier décéder il n’a jamais été afficher. ..j’aurais pu vous fournir une photo j’en voit un à 2900 canadien ou 2200 us est logique…je trouve ça élevé

  5. De la même série, je vous propose de lire un article consacré à la valeur des bijoux :
    https://artwithoutskin.com/2016/12/20/les-valeurs-des-bijoux/

  6. Je possede en tres bon etat une affiche entoilee signee PAL’ représentant une voiture de marque Phébus.
    Pierrot est le conducteur, Colombine á distance pleure. je date cette affiche de 1898 à 1904, j’aimerais une
    estimation pour cette affiche de grande taille. merci

    • La BNF abrite un exemplaire original de cette affiche dans ses collections.
      Elle date de 1895
      La technique est la lithographie.
      Le format est de 150 x 110 centimètres
      Cette composition narrative est très intéressante.
      Les adjudications les plus vues ces dernières années dans les ventes aux enchères pour des affiches sur le sujet, de cette époque, à peu près dans ce style en bon état et du format de l’exemplaire de la BNF tournent souvent autour de €400/€800.
      Mais une meilleure surprise est toujours possible (ce modèle semble ne pas être très courant ; le marché est globalement axé sur la rareté).

  7. Affiche du film l’acrobate avec Fernandel d 1941 bon etat je voudrais savoir si celà vaut qqchose. Merci

    • Pour ce film, on connaît surtout des réimpressions pour des « ressorties » de la fin des années 40 et des années 1950.
      L’estimation de l’une d’elles (en bon état) tournerait probablement autour d’une centaine d’euros dans le cadre d’une vente aux enchères publiques.
      Pour une affiche originale de 1941 (en bon état), il faudrait compter 200/300 euros.
      Ces prix correspondent à des indications raisonnables compte tenu de l’état du marché.

  8. J.ai une affiche originale rechercher Jesse James environ 1880 . Besoin de connaître le prix

  9. Bonsoir, j’ai en ma possession une affiche inscrite: original collection Dutailly bibliothèque municipale de chaumont reproduction interdite Printed in France by Néo-Typo- Besançon référence 50173 Editions Clouet 1993, sauriez vous estimer sa valeur? D’avance je vous remercie.

    AUDOUIN Hélène

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :