La vitrine versaillaise porte bonheur à Takashi Murakami

Un ensemble de deux personnages en trois dimensions  de Takashi Murakami, dont des réalisations encombrent actuellement le château de Versailles, a été vendu pour la somme record de 1,94 million de livres avec les frais (12 %) ce soir chez Christie’s Londres. L’œuvre était estimée 400.000/600.000 livres sans les frais.  Il s’agit d’un exemplaire d’une série de cinq dont un autre fait partie du fameux déballage versaillais, comme l’a signalé Louvrepourtous le 8 octobre.

Dans la même vacation, une toile de Damien Hirst a été payée 2,1 millions de livres avec les mêmes frais, soit en dessous de son estimation de 2,5/3,5 millions de livres sans les frais. Après Koons et Murakami, et toujours dans la séquence de l’art pompier du XXIe siècle soutenu par Versailles, pourquoi ne pas organiser une exposition Damien Hirst au château l’année prochaine ?

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Art contemporain, Japon, Londres, Marché de l'art

Tags:, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :