Cinéma : fragments de vie à Oslo

Oslo, fin d’été. Un toxico profite d’une journée de permission destinée à un entretien professionnel pour revoir son entourage de sa vie d’avant.

Le film épouse l’itinéraire d’Anders, un jeune homme qui s’est perdu lui-même – I’ve been losing you, la chanson du groupe norvégien A-ha résonne dans le taxi qui l’amène de son centre de traitement au centre d’Oslo pour une journée éclairée de la lumière trop agressive de la vie réelle.

A travers le filtre gris de son regard, le bonheur conjugal de son meilleur ami paraît un peu moins éclatant, la gêne du recruteur face aux trous dans son CV devient insupportable et l’absence de sa sœur, qui refuse de le voir par peur d’être déçue, achève de détruire ses dernières illusions.

Nouvelle adaptation de Feu Follet de Drieu La Rochelle – après celle de Louis Malle en 1963 avec Maurice Ronet – Oslo 31 août touche par l’intensité de son acteur principal, Anders Danielsen Li, et la réalisation sans fioritures de Joachim Trier dont c’est le deuxième film.

Parcours initiatique dans un Oslo indolent d’un personnage en stand by entre deux vies – celle qui ne peut plus être vécue et le nouveau départ qui pourrait l’être – le film prend toute son ampleur dans une scène d’attente où Anders, seul dans un café, écoute les diverses conversations autour de lui, fragments de vie enjoués et préoccupés par le futile et le moins futile, et observe des passants dans la rue, imaginant la suite de leur journée, alors que la sienne semble sans suite.

Paul Bret

Oslo, 31 août de Joachim Trier, sorti en salles le 29 février.



Catégories :Cinéma, Livres, Musique

Tags:, , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :