Louis Majorelle : surprise à New York pour une table « aux nénuphars »

Louis Majorelle a exécuté, entre 1895 et 1903, un ensemble mobilier inspiré par les motifs du nénuphar. Une de ces réalisations, une petite table d’appoint tripode réalisée vers 1902, était estimée 40.000 USD/60.000 USD (28.000 USD/42.000 USD environ) vendredi dernier chez Sotheby’s à New York. Le lot a finalement été adjugé 701.800 USD (488.000 €uros environ, frais compris). 

L’entretoise de ce petit meuble en acajou et tamarinier forme un petit plateau demi-ciculaire sous l’épais plateau principal légèrement creusé et découpé en forme de feuille de nénuphar. Les sabots et montants sont couverts de bronzes dorés sur lesquels sont repris les formes du nénuphar ; ses fleurs venant notamment garnir les bords du grand plateau.

Le prix obtenu par cette table constitue un record pour un meuble de l’époque Art nouveau. Le genre aux formes mouvementées est connu pour être nettement moins prisé que l’Art déco et ses lignes épurées. Les prix payés à rareté équivalente sont en général nettement inférieurs. La pièce exceptionnelle vendue par Sotheby’s, véritable sculpture, relève autant de l’objet d’art que de l’art décoratif.

PM

Advertisements


Catégories :Art nouveau, Arts décoratifs

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :