Les ventes mondiales de Christie’s sont tombées à 3,3 milliards de dollars en 2009

Pour l’année 2009, Christie’s communique un chiffre d’affaires de 3,3 milliards de dollars pour l’ensemble de ses ventes mondiales.

Le chiffre d’affaires était de 5,1 milliards en 2008,  de 6,3 milliards en 2007 et de 4,67 milliards en 2006,  trois années exceptionnelles pour le marché de l’art où 2006 constituait déjà une année record pour la maison de vente.

En regard des chiffres de 2008 et hormis Paris (+ 231 % pour un chiffre d’affaires de 389,9 millions de livres, un bond expliqué par la dispersion de la fabuleuse collection Yves Saint-Laurent-Pierre Bergé), toutes les places mondiales sont en baisse.

En Europe, les plus marquées concernent Londres avec un chiffre d’affaires de 450,5 millions de livres, en diminution de 50% , et l’Italie avec 16,5 millions, soit un recul de 37%.

Aux États-Unis, avec un chiffre d’affaires de 941,4 millions de dollars pour 2009, la chute atteint 50%.

La baisse est de 24 % à Hong Kong, avec 341,7 millions de dollars, et de 62 % à Dubaï, avec 20,1 millions.

La spécialité où la plus forte diminution de son chiffre d’affaires est la plus forte est celle de l’art d’après-guerre et contemporain (386,6 millions de dollars, soit – 65 % par rapport à 2008).

L’impressionnisme et l’art moderne perdent 34 %, à 786,4 millions de dollars.

La peinture ancienne et XIXe est en recul de 9 %, à 284,5 millions de dollars.

Converti en livres sterling, le chiffre d’affaires pour la peinture ancienne progresse de 6 % (181,2 millions de livres), celui de l’art contemporain et d’après-guerre est en baisse de 59 % (244,3 millions) tandis que la spécialité de l’art impressionniste et moderne diminue de 24 % (500,9 millions de livres).

L’art décoratif du XXe siècle est le seul domaine en progression, avec un chiffre d’affaires de 121,5 millions de dollars, soit une hausse de 115 % par rapport à 2008. La dispersion de la collection Yves Saint-Laurent Pierre Bergé y est encore pour quelque chose. Au pinacle de prix extrêmement élevés portées sur les meubles du couple, le fauteuil «aux dragons» d’Eileen Gray a été payé l’équivalent de 28,34 millions de dollars.

PM

Publicités


Catégories :Londres, Marché de l'art

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :