Sotheby’s va vendre un Corot confisqué par les nazis et restitué par le Kröller-Müller Museum

Jeune femme à la fontaine, une exceptionnelle huile sur toile de Jean-Baptiste Camille Corot, confisquée par les nazis en 1938 et conservée dans les collections du musée néerlandais Kröller-Müller pendant 66 ans, avant d’être restituée aux héritiers du propriétaire initial, sera mise en vente par Sotheby’s à Londres le 2 juin prochain

 Jeune femme à la fontaine huile sur toile de Corot (65 cm x 40 cm), également connue sous le titre de Jeune femme au puits, va être proposé à la vente le 2 juin par, Sotheby’s Londre.  Confisqué par les nazis en 1938 au banquier Eduard Ludwig Behrens, le tableau est estimé 800.000 livres/1,2 million de livres. 

Jeune femme à la fontaine présente tous les atouts propres à attirer les plus grands collectionneurs de peintures du XIXe siècle européen. 

De qualité muséale, jamais vue sur le marché de l’art depuis 1889, de provenance sûre et auréolée de la légende d’une histoire aussi douloureuse que mouvementée, cette œuvre figure parmi les plus belles réalisations de l’artiste pour un genre de portraits dont la facture évoque les maîtres de la Renaissance italienne.

Une autre huile sur toile de Corot présentant les mêmes caractéristiques, Rêveuse à la fontaine, huile sur toile (64,5 cm x 44,2 cm), a été vendue par Sotheby’s en 2003 pour 991.000 livres. 

Si d’autres portraits de Corot se rattachant à cette série de jeunes paysannes de la période 1860-1870 présentent  plus ou moins de similitudes, ces deux peintures faisaient initialement partie de la collection Alice et Ernest Hoschedé. Rêveuse à la fontaine (dont il existe une variante plus importante) a été exportée aux États-Unis vers le début du XXe siècle.    

1860-1870 : la décennie la plus productive de Corot

Le peintre a ramené le sujet de jeunes paysannes de voyages en Italie effectués dans les années 1820-1840, des idées qu’il mettra en peinture seulement dans les années 1860-1870 (sa décennie la plus productive), cet éloignement dans le temps renforçant encore l’expression mélancolique et l’idéalisation des compositions.

Si, de la part de Corot, d’autres exemples de peintures sur ce thème et de cette époque sont connus, Jeune femme à la fontaine, estimée 800.000 livres/1,2 million de livres, peut-être rapprochée de Rêveuse à la fontaine, une toile vendue par Sotheby’s à Londres en 2003 pour 991.000 livres.

Alice et Ernest Hoschedé

En dehors de caractéristiques communes (d’autres portraits de Corot se rattachant à cette série de jeunes paysannes présentent plus ou moins les mêmes), les deux toiles ont initialement fait partie de la prestigieuse collection d’Alice et Ernest Hoschedé.

Ernest Hoschedé, fut le mécène de Claude Monet à ses éprouvants débuts. Une relation qui évoluera en ménage à trois quand Hoschedé et sa femme, en grande difficulté financière, seront accueillis par le peintre dans sa maison de Vétheuil. Leur époux respectif décédé, Alice Hoschedé deviendra la seconde femme de Claude Monet.

Au gré des ventes qui suivront, Rêveuse à la fontaine arrivera à Londres après un long séjour aux États-Unis tandis que Jeune femme à la fontaine est entrée en 1889 dans les collections du banquier juif-allemand Eduard Ludwig Behrens. L’homme d’affaires transmettra l’œuvre à son fils qui en fera lui-même don au sien prénommé Georg Eduard.

Le piège nazi

En 1925, Georg Eduard Berhens prêtera le tableau de Corot aux collections de la Ville de Hambourg pour une période de dix ans. L’accord expire sous le régime nazi et Berhens tentera d’évacuer sa collection vers la Suisse avant d’en être empêché par les autorités allemandes qui ont classé « trésors nationaux » le Corot ainsi que d’autres toiles qui lui appartiennent. Les œuvres ne pourront pas quitter l’Allemagne.

En mai 1938, la banque Behrens est aryanisée et Georg Eduard Berhens est arrêté à Hambourg, puis déporté au camp de concentration de Sachsenhausen où il sera interné jusqu’à la fin du mois de décembre.

Il émigre en Belgique en avril 1939, après avoir gagé ses biens auprès du IIIe Reich pour obtenir son visa de sortie d’Allemagne. Il va rapidement s’installer en France où, après le début de la Seconde Guerre mondiale, il sera interné dans un camp dans le sud de la France. À l’automne 1940, il obtient un visa pour Cuba et peut quitter l’Europe.

Remplacer les œuvres volées aux uns par des œuvres volées aux autres  

Jeune femme à la fontaine fait l’objet d’une  transaction en 1941 par l’entremise du marchand d’art Berlinois Lange.  Celui-ci « rachète » le Corot pour le musée néerlandais Kröller-Müller d’Otterlo en utilisant l’argent d’un fonds créé en 1941 par les nazis, et dont le but officiel était de faciliter l’achat de nouvelles œuvres pour le musée dépossédé de trois de ses peintures majeures, de Lucas Cranach l’Ancien, Hans Baldung Grien et Barthel Bruyn l’Ancien, au profit du Führermuseum de Linz. Ce  tour de passe-passe consistait en fait à remplacer les œuvres volées aux uns par des œuvres volées aux autres.  

Restitution

En 1998,  le Kröller-Müller Museum, toujours détenteur du tableau de Corot, répond à une initiative de l’Association des musées néerlandais, qui demande de retracer les origines des diverses œuvres acquises pendant la période 1940-1948.

Suite à ces recherches, Jeune femme à la fontaine est restitué aux héritiers de Georg Eduard Behrens,  ce sont eux qui présentent la toile chez Sotheby’s au mois de juin prochain.

Georg Eduard Behrens est décédé à Hambourg en 1956.

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Art moderne, Italie, Marché de l'art

Tags:, , , , ,

2 réponses

  1. tout à fait, et vous pouvez le voir actuellement (jusqu’au 9 janvier 2011) dans la très belle expo sur Corot, au musée Rath à Genève!

  2. Ce tableau, payé 1,60 million de livres, a été acheté par le Musée d’Art et d’Histoire de Genève selon La Tribune de l’Art.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :