Des ventes internationales d’art impressionniste à contemporain prises en étau entre Trump et l’art chinois

Les résultats des ventes aux enchères internationales d’art impressionniste, moderne, surréaliste, d’après-guerre et contemporain de Christie’s et de Sotheby’s programmées à Londres du 28 février au 9 mars préciseront l’humeur concernant l’investissement en général, donc bien au-delà du marché de l’art.

Ces grandes spécialités du marché de l’art sont confrontées en ce début d’année à deux problématiques majeures : il s’agit des ventes les plus importantes les concernant depuis l’investiture de Donald Trump à la présidence des États-Unis, et la concurrence de nombreux trésors de l’art traditionnel chinois dispersés par les mêmes intermédiaires de vente en mars à New York est clairement annoncée.

Depuis l’investiture de Trump, beaucoup d’investisseurs internationaux disent qu’ils n’ont aucune visibilité à six mois, en raison d’incertitudes concernant le maintien au niveau actuel de l’économie de la première puissance mondiale. Ils sont notamment sensibilisés aux craintes de récession économique que laisse présager une politique protectionniste. Et la course à l’armement annoncée par Trump n’est pas de nature à rassurer une grande partie d’entre eux.

Certains se demandent, non sans une pointe de cynisme, si la bonne tenue des marchés boursiers est un signe de confiance dans l’avenir de l’administration Trump, ou dans la possible destitution de ce Président si particulier. En attendant, les deux possibilités se cumuleraient pour les maintenir à flot.

Dans cette situation, invitant possiblement à faire ses valises, les collectionneurs américains résidant aux États-Unis sont-ils enclins à immobiliser des millions de dollars dans des œuvres d’art ? La tendance depuis quelques mois pour une partie de ces gros clients du marché de l’art international ne serait-elle pas plutôt « au délestage »?

Dans le cadre d’un marché de l’art mondialisé et de plus en plus décloisonné, où les collectionneurs se sentent moins liés à un domaine et doivent faire des choix devant des prix historiquement élevés, la concurrence entre les grandes spécialités du marché de l’art s’est sensiblement renforcée.

En 2016, le marché de l’art traditionnel chinois de haut niveau a fait preuve d’une vitalité pouvant laisser penser qu’il prenait un nouvel élan sur la base de prix au plus haut. C’est-à-dire que le propriétaire d’un bien exceptionnel dans la spécialité et acquis il y a seulement quelques années peut espérer le vendre aujourd’hui à l’aune de nouvelles références de prix beaucoup plus élevés qu’au moment de l’achat. Côté acheteurs, la valeur de pièces chinoises désormais chèrement payées pourrait progresser sensiblement dans les prochaines années.

Le programme d’art traditionnel chinois de Sotheby’s et de Christie’s pour l’Asia Week de New York, du 14 au 19 mars, est exceptionnel. Des centaines de lots seront dispersés aux enchères par les deux maisons de vente. Chez Christie’s, les estimations de quatre bronzes archaïques chinois datés de la fin de la dynastie Shang (vers 1600-vers 1050 avant J.-C.), l’âge d’or pour le genre, provenant du Fujita Museum, totalisent 21-30 millions de dollars. Ces œuvres rarissimes pourraient être vendues à des prix record, c’est-à-dire au-delà des estimations.

Les acheteurs des pièces les plus chères dans le vaste domaine de l’art traditionnel chinois sont souvent des Chinois, et probablement pour longtemps, quand beaucoup commencent à parier sur le déclin des États-Unis, en raison de la politique de l’administration Trump, tout en espérant qu’elle ne conduise pas le monde au chaos total.

Pierrick Moritz

Advertisements


Catégories :Analyses (marché de l'art), Art chinois, Art contemporain, Art moderne, Impressionnisme

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :