Nouvelle publication : Les Valeurs de l’art chinois 2018 – Culture et enchères

Les Valeurs de l’art chinois 2018 – Culture et enchères est désormais disponible sur Amazon. Cette étude en quatre articles non illustrés met en perspective les résultats des ventes aux enchères internationales d’art chinois traditionnel, tout en évoquant une culture singulière. Elle s’intéresse aux spécialités de l’art chinois traditionnel les plus représentées sur le marché de l’art aux enchères, à savoir la céramique, la peinture et la calligraphie, et les bronzes antiques. Version actualisée de l’édition 2017, elle intègre principalement de nouvelles adjudications. Disponible uniquement en version numérique pour le moment (édition papier à venir). Les premières pages peuvent être lues gratuitement.

Le nouvel élan du marché de l’art chinois traditionnel aux enchères a été confirmé par les résultats de 2017. Il s’agit d’une révision des prix à la hausse pour la rareté, et sur une base déjà très élevée. Même des pièces exceptionnelles acquises il y a seulement quelques années sont revendues avec des plus-values très appréciables. D’anciens achats à bon compte, parce qu’ils concernaient un genre moins en vue dans le vaste domaine de l’art chinois, peuvent se révéler particulièrement rentables.

Ce climat favorise la sortie de chefs-d’œuvre éloignés du commerce de l’art pendant des décennies, provoquant des relèvements spectaculaires de prix record dans certaines spécialités. Ce nouveau souffle est la conséquence d’un inventaire pour des marchandises dont les stocks sont au plus bas. L’apparition de pièces exceptionnelles ou au moins de très belle qualité se raréfie, et notamment en Europe.

L’année 2017 a été marquée par deux évènements historiques sur le marché de l’art aux enchères, tous deux orchestrés par Christie’s New York : la vente d’un Salvator Mundi par Léonard de Vinci pour 450 millions de dollars, et la dispersion de 29 pièces d’art traditionnel chinois du Fujita Museum pour 263 millions. La recette exceptionnelle de cette dernière vente révèle de manière éclatante la place de premier plan désormais occupée par l’art chinois traditionnel sur la scène du marché de l’art mondialisé.

Les sommes générées par un objet d’art chinois traditionnel et par des peintures d’artistes d’origine chinoise constituent la majeure partie de la recette globale produite par les dix œuvres les plus chères vendues à Drouot en 2016 et en 2017.

Cette vitalité du marché de l’art chinois  traditionnel joue en faveur du rayonnement mondial de la Chine par sa culture, soft power indispensable à toute puissance économique de premier plan. Cette dynamique positive a contribué à enterrer l’image du « cheap China ». La Chine s’est également débarrassée de ce cliché avec l’essor d’une industrie et de technologies de pointe, notamment dans l’aéronautique, les télécoms et la robotique. Son programme spatial est devenu très ambitieux au cours de ces dernières années. Un certain « made in China » est en passe de devenir le symbole international d’un hyper luxe où le client paie le prix fort pour acquérir le fruit d’un travail exceptionnel, et non pour une marque rattachée à un produit finalement banal.

Les collectionneurs et les investisseurs qui ont cru dès le début des années 1980 que l’intérêt des futures grandes fortunes chinoises se porterait sur le patrimoine traditionnel de la Chine, et notamment impérial, et la peinture moderne chinoise ont gagné des sommes faramineuses. Beaucoup de ceux qui ont envisagé l’avènement d’un art chinois contemporain occidentalisé y ont laissé des plumes.

Publicités


Catégories :Analyses (marché de l'art), Art asiatique, Art chinois, Chine, Livres, Marché de l'art

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :