Enchères – Un soir à Londres où Pablo Picasso et Alberto Giacometti ne font plus autant recette

Quatre œuvres de Pablo Picasso et deux œuvres d’Alberto Giacometti présentées dans le cadre d’une prestigieuse vente aux enchères d’art impressionniste et moderne proposée chez Sotheby’s Londres le 19 juin en soirée n’ont pas déchaîné les passions. Il s’agit notamment de Buste de Femme de profil (femme écrivant) de Picasso et de Le Chat de Giacometti, les deux lots phare du catalogue.

Buste de Femme de profil (femme écrivant), peint en 1932 à l’huile sur toile (116,3 x 73,5cm), a été timidement adjugé 24 millions de livres hors frais (27,31 millions de livres frais inclus ou 35,94 millions de dollars frais inclus), suite à une mise à prix à 22 millions de livres levant sur le mystère sur une estimation confidentielle. Compte tenu des prix du marché, on pouvait espérer une adjudication autour de 30 millions de livres hors frais pour cette œuvre ayant Marie-Thérèse Walter pour modèle et peinte à Boisgeloup.

L’exemplaire numéro 3 d’un tirage de huit de la sculpture en bronze Le Chat par Alberto Giacometti (l’œuvre créée en 1951 et la fonte réalisée en 1955 ; longueur : 81,5 cm), a été adjugé 11 millions de livres hors frais (12,64 millions de livres frais inclus ou 16,63 millions de dollars frais inclus), suite à une mise à prix à 8 millions de livres (l’estimation était confidentielle). Le vendeur l’avait payé 20,80 millions de dollars frais inclus en mai 2010 chez Christie’s New York.

Le Peintre et son modèle, une composition peinte par Picasso en 1964 à Mougins, huile sur toile (162 x 130 cm), a été adjugée 5,5 millions de livres hors frais (6,43 millions de livres frais inclus ou 8,46 millions de dollars frais inclus), pour une estimation de 7,5 – 9,5 millions de livres hors frais. Mauvaise pioche également pour ce vendeur, qui avait payé l’œuvre 10,72 millions de dollars frais inclus en mai 2010 chez Christie’s New York.

Buste de Diego, l’autre sculpture d’Alberto Giacometti figurant au catalogue, conçue en 1956 et fondue en bronze à six exemplaires, celui-ci daté de 1957,  d’une hauteur de 36,2 centimètres, a été adjugé 2,4 millions de livres hors frais (2,89 millions de livres frais inclus ou 3,82 millions de dollars frais inclus) quand 2,5 – 3,5 millions de livres hors frais étaient attendus.

Toujours par Pablo Picasso, un Nu appuyé sur des coussins peint en 1964 (huile sur toile, 54 x 65 cm) a été adjugé 1,1 million de livres hors frais (1,33 million de livres frais inclus ou 1,75 millions de dollars frais inclus), soit sous son estimation de 1,2 – 1,8 million de livres hors frais ; Tête de femme au chapeau orange, peinte en 1939 (huile sur toile, 27 x 22 cm), a été adjugée 4,2 millions de livres hors frais (4,96 millions de livres frais inclus ou 6,56 millions de dollars frais inclus), pour une estimation de 4 – 6 millions de livres hors frais.

Cette vente proposant 36 lots a été globalement décevante, avec une recette de 87,46 millions de livres (115,70 millions de dollars) et dix lots qui n’ont pas trouvé preneur faute d’enchères suffisantes dont, pour le plus cher, une peinture de Joan Miró estimée 8-12 millions de livres.

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Analyses (marché de l'art), Art moderne, Impressionnisme, Londres, Marché de l'art

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :