Un « Balloon Dog » aux enchères ; l’œuvre de Jeff Koons revue en « total look » régressif par les maîtres du marché de l’art

Christie’s livrera aux enchères un Balloon Dog (Orange) de Jeff Koons lors d’une vente programmée le 12 novembre à New York. Cette œuvre monumentale consiste en un croisement entre le travail du sculpteur de baudruches et l’effet mercurisé des boules de Noël. La sculpture en acier poli et coloré est assortie de l’estimation délirante de 35/55 millions de dollars.

33,6 millions de dollars ont été engagés en 2012 chez le même opérateur sur un Tulips de l’artisteune sculpture également monumentale et en acier poli et coloré « façon boule de Noël ». Ce record a étonné dans le cadre d’une séquence – remontant aux débuts officiels de la crise financière de 2008 – où les créations de Koons se négocient plus difficilement, et d’autant plus que l’œuvre était loin de faire l’unanimité d’un point de vue esthétique

La communication des grandes maisons de vente anglo-saxonnes a aujourd’hui tendance à mettre en avant le côté régressif de l’œuvre de Koons, à travers des créations emblématiques pour ce trait, quand le créateur a aussi produit un certain nombre d’œuvres conceptuelles « froides » ou d’un genre fun ou kitch, termes à la mode dans les années 1990-2000 et aujourd’hui surannés.

Ces dernières créations trouvent désormais difficilement preneur ; ce qui n’a pas toujours été le cas.

Lors d’une vente aux enchères proposée au mois de mai par Sotheby’s à New York, New Hoover Celebrity IV, New Hoover Convertible, New Shelton 5 Gallon Wet/Dry, New Shelton 10 Gallon Wet/Dry DoubleDecker de Koons – quatre aspirateurs sous vitrine éclairée par des néons -, œuvre conceptuelle « froide » de Koons assortie d’une estimation de 10/15 millions de dollars, n’a pas trouvé preneur. En mai 2008, en pleine hystérie spéculative pour certains artistes contemporains, un phénomène retombé avec les effets de la crise financière du mois de septembre suivant, Christie’s avait vendu une œuvre de l’artiste du même type pour quelque 11 millions de livres.

Dans la vacation de mai de Sotheby’s à New York, un Wall Relief with Bird (très fun, très kitch) de l’artiste, estimé 8/10 millions de dollars, est également resté sur le carreau. Mais une grande image en noir et blanc représentant le créateur enfant, du type « régressif », et dont le titre The New Jeff Koons sonne comme le mot d’ordre d’une campagne de marketing, a été payé 9,4 millions. Cette œuvre, estimée 2,5/3,5 millions, a été exposée pour la première fois en 1983, dans l’espace réservé aux artistes du…New York Stock Exchange.

La cote des œuvres de type « régressif » de Koons a tout de même souffert après septembre 2008, mais à une époque où les maîtres du marché de l’art ne semblaient pas encore soucieux de mettre systématiquement en avant celles entrant dans cette catégorie.

En juin 2008, Christie’s échangeait un Balloon Flower de couleur magenta, une autre sculpture en métal imitant une baudruche nouée, ici en forme de fleur, contre l’équivalent de 25,8 millions de dollars. Deux ans et demi plus tard, l’opérateur vendait un autre exemplaire (en bleu), estimé 12/16 millions, pour 16,88 millions.

En juin 2012, toujours chez Christie’s, les enchérisseurs ne se disputaient pas pour acquérir le dernier des cinq Baroque Egg with Bow de Jeff Koons encore disponible sur le marché. Emballé en bleu et turquoise, il était finalement payé 2,6 millions de livres  Le même opérateur avait facturé 6,42 millions de dollars une version orange/magenta et un peu plus grande, mise en vente l’année précédente. En mai 2009, toujours sur la place New York, Sotheby’s avait consenti un rabais de 20 % pour écouler un autre exemplaire, bleu/magenta, de dimensions identiques au précédent. Estimé 6/8 millions sans les frais (12 %), l’œuf avait  été finalement payé 5,48 millions avec les frais

Du côté du fun ou du kitch dans l’œuvre de  Koons, Pink Panther, une sculpture en porcelaine représentant une femme blonde torse nu, tenant dans ses bras une panthère rose en peluche sur le modèle de celle du film de Blake Edwards, assortie de l’estimation délirante de 20/30 millions de dollars sans les frais (12%), avait été laissée à 16,88 millions en 2011, chez Sotheby’s.

Un mille-pattes gonflable encastré dans un escabeau, une création estimée 5,5/7,5 millions de dollars, n’avait pas trouvé preneur dans une autre vente aux enchères internationale programmée un an plus tôt.

Les sculptures de Jeff Koons de type Balloon Dog, Balloon Flower, ou Tulips sont des multiples, généralement tirés à cinq exemplaires présentant des associations de couleurs différentes.

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Art contemporain, New York City

Tags:, ,

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :