“A Bigger Splash” : David Hockney filmé

Quelles motivations ont conduit David Hockney à se laisser filmer, au début des années 1970, par Jack Hazan, pour un documentaire autobiographique et scénarisé qui entre dans son intimité ?

Hockney, redoutablement intelligent et pas du genre à laisser passer ses désirs après ceux des autres – comme en témoignent ses rapports avec les marchands – semble utiliser ce tournage pour immortaliser une forme de sacralisation.

Avec A Bigger Splash, peint en Californie en 1967, il entre dans le cercle réduit des grands de la peinture. Son art dépasse gagne une dimension universelle.

A Bigger Splash nous montre un plongeon, une disparition. Hockney est probablement le seul peinture connu a avoir exprimé “le cri” de “l’après disparition” : quelques éclaboussures après l’engloutissement.

Pierrick Moritz

A Bigger Splash de Jack Hazan (1974).  Reprise visible dans les salles depuis le 16 janvier.

Publicités


Catégories :Art contemporain, Californie, Cinéma

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :