Prix forts pour la peinture ancienne et les œuvres d’art d’époque gothique et de la Renaissance chez Sotheby’s

Les trois ventes de peintures anciennes et de d’objets d’art d’époque gothique et de la Renaissance, organisées par Sotheby’s à New York les 24 et 25 janvier, ont rapporté 82.491.375 USD (55.804.500 €uros environ) frais compris. Le dessus du panier de la spécialité de la peinture ancienne continue son ascension dans une tendance portée sur l’exigeance de qualité de la part des acheteurs. Si l’excellence est au rendez-vous, ils sont prêts à y mettre le prix, quitte à pulvériser les estimations même pour des attributions ou des œuvres aux auteurs non identifiés. Par exemple, dans la première vente, une tempera sur fond or sur panneau, œuvre siennoise vers 1280 représentant un ange avec une attribution possible à un peintre nommé Guido da Graziano s’est vendue 713.000 USD sur une estimation de 200.000 USD/300.000 USD ; un portrait d’un homme âgé attribué à Giovanni Battista Gauli s’est vendu 103.000 USD sur une estimation de 30.000 USD/40.000 USD  et une très belle huile sur panneau d’un artiste allemand inconnu représentant le voyage de Sainte Ursule à Cologne, vers 1420, est partie à 325.000 USD sur une estimation de 150.000 USD/250.000 USD. Au cours de la troisième vente, qui présentait des peintures « plus modestes », un portrait de Agostino Scilla s’est envolé à 600.000 USD alors qu’il était estimé 30.000 USD/40.000 USD, un portrait attribué à Frans Hals a produit 349.000 USD alors que seulement 80.000 USD/120.000 USD en étaient attendus, une vue de l’Arno par Thomas Patch s’est vendue 433.000 USD sur une estimation de 40.000 USD/60.000 USD et une vue de Venise par William James est montée à 289.000 USD sur une estimation de 40.0000 USD/60.000 USD.

Toujours dans le domaine de la peinture ancienne et au cours de la première vente, 33 % des lots environ ne se sont pas vendus. Mais les œuvres qui ont trouvé des acquéreurs ont trés souvent pulvérisé leurs estimations. Parmi elles, une huile sur cuivre de Joachim Anthonisz Wtewael s’est vendue 1.161.000 USD sur une estimation de 300.000 USD/400.000 USD ; un Christ de Quitten Massys s’est échangé contre 1.105.000 USD sur une estimation de 250.000 USD / 350.000 USD ; une huile sur panneau transférée sur toile de Lucas Cranach le Vieux a réalisé 5.081.000 USD  sur une estimation de 1.500.000 USD/2.000.000 USD et une huile sur panneau du même artiste a atteint 4.073.000 USD sur une estimation de 2.500.000 USD/ 3.500.000 USD ; une huile sur toile de Georges de La Tour, estimée 1.500.000 USD/ 2.000.000 USD s’est vendue 3.233.000 USD ; une nature morte de Floris Van Dijck est partie à 993.000 USD sur une estimation de 250.000 USD/350.000 USD, une de Jan Davidsz de Heem est montée à 825.000 USD à partir d’une estimation de 500.000 USD/700.000 USD quand une autre de Jacob Van Wals triplait son estimation haute en s’envolant à 657.000 USD ; une Diane et ses nymphes de Godfried Schlalken s’est vendue 289.000 USD sur une estimation de 60.000 USD/80.000 USD ; un portrait de femme par Frans Hals a plus que doublé son estimation haute en se négociant 937.000 USD ; une scène de bataille par Apollonio di Giovanni s’est échangée contre 1.273.000 USD avec une estimation de 600.000 USD/800.000 USD ; une scène de banquet par Gaetano Gandolfi s’est vendue 657.000 USD sur une estimation de 300.000 USD/500.000 USD ; une Madeleine pénitente de Pompeo Batoni a été payée 825.000 USD sur une estimation de 300.000 USD/500.000 USD ; un toile de Franscesco Furini est montée à 959.400 USD à partir d’une estimation de 300.000 USD/500.000 USD ;  une vue d’un village des montagnes par Polydore de Bec a réalisé l’enchère de 421.000 USD alors qu’elle était estimée 150.000 USD/250.000 USD ; une représentation antique par Jean-Jacques Lagrenée est partie à 1.273.000 USD sur une estimation de 350.000 USD/450.000 USD ; une vue de Venise par Bernardo Belloto s’est vendue 2.169.000 USD sur une estimation de 800.000 USD/1.200.000 USD et 2.057.000 USD ont été donnés pour une autre du Canaletto qui était estimée 700.000 USD/900.000 USD.

Parmi les objets d’art présentés au cours de ces ventes, une statue en bois de citronnier représentant Sainte Catherine et réalisée en 1505 par le sculpteur d’Allemagne du sud Tilman Riemenschneider a été adjugée pour 6.313.000 USD sur une estimation de 4.000.000 USD/6.000.000 USD, un haut-relief en terre cuite de Donato di Bello Bardi (dit Donatello) représentant une Vierge à l’Enfant, vers 1450-1460, est monté à 5.641.000 USD sur une estimation de 2.000.000 USD/4.000.000 USD ; un tabernacle en cuivre doré et émaux champlevés, France fin du XIIème siècle/début du XIIIème siècle, s’est vendu 601.000 USD sur une estimation de 300.000 USD/500.000 USD quand une couverture de livre dans les mêmes matériaux, France début du XIIIème siècle, se vendait 145.000 USD à partir d’une estimation de 20.000 USD/30.000 USD.

Pierrick Moritz

Les résultats s’entendent avec les frais de vente à la charge de l’acheteur. Les estimations ne comprennent pas les frais de vente à la charge de l’acheteur.

Source résultats : Sotheby’s.

Advertisements


Catégories :Marché de l'art, Peinture ancienne

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :