Estimations décuplées pour la peinture ancienne chez Christie’s Londres

Une vente aux enchères de 27 œuvres anciennes le 7 décembre chez Christie’s Londres a produit une excellente recette de 21,77 millions de livres (24,66 millions d’euros ; 29 millions de dollars) grâce à de nombreuses estimations décuplées.

668.750 livres ont été engagés pour acquérir un Paysage marin – personnages près d’un bateau sur un rivage par Ludolf Bakhuizen (1630-1708), peint en 1667 à l’huile sur panneau (39,4 x 34 cm). L’œuvre était estimée 80.000-120.000 livres.

Une composition aux Singes cuisinant par David Teniers II (1610-1690), huile sur cuivre (37,1 x 55,6 cm), a été payée 416.750 livres, pour une estimation de 40.000-60.000 livres.

Estimée 400.000-600.000 livres, Mercure portant Psyché sur le mont Olympe par Bartholomeus Spranger (1546-1611), huile sur toile (95,3 x 135,4 cm), a été payée 3,38 millions de livres, ou 4,5 millions de dollars. Ce prix constitue un record pour une œuvre de l’artiste vendue aux enchères.

Vaisseaux naviguant dans une mère tourmentée près d’une côte rocheuse par Jacob van Ruisdael (1628/9-1682), huile sur toile (47 x 65,2 cm), a été payée 1,44 million de livres, pour une estimation de 300.000-500.000 livres.

Ces exemples, parmi d’autres, attestent de la très bonne santé depuis une dizaine d’années d’une spécialité consacrée à des œuvres graphiques généralement antérieures au XIXe siècle, où figurent les trois œuvres vendues aux enchères les plus chères du monde toutes époques confondues pour la peinture (Salvator Mundi de Léonard de Vinci ; 450 millions de dollars en 2017) et le dessin (Raphaël : un portrait préparatoire pour une Transfiguration facturé 29,72 millions de livres, soit quelque 36,5 millions d’euros, en 2012 ;  une Tête de muse payée 29,16 millions de livres, soit 32,39 millions d’euros, en 2009).

Les œuvres les plus en vue de cette vacation de Christie’s Londres étaient un Saint Francis et frère Léon en méditation par le Greco (1541-1614), huile sur toile (110 x 64,5 cm), et un Portrait de Petronella Buys par Rembrandt (1606-1669), huile sur toile (79,5 x 59,3 cm). La première a été payée 6,87 millions de livres (estimée 5-7 millions), soit 9,18 millions de dollars et le deuxième prix le plus élevé pour une œuvre de l’artiste vendue aux enchères ; 3,36 millions de livres ont été engagés sur la seconde (estimée 1,5-2,5 millions).

Pierrick Moritz

Les estimations sont données sans les frais à la charge de l’acheteur ; les résultats incluent ces mêmes frais, ajoutés au montant de l’adjudication (prix marteau). Chez Christie’s Londres, ils représentent 25 %  jusqu’à 175.000 livres, 20 % de 175.001 livres à 3 millions de livres, et 12,5 % pour les sommes supérieures à la dernière citée.

 

Publicités


Catégories :Londres, Marché de l'art, Peinture ancienne

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :