Des portraits de l’aristocratie russe par Vladimir Borovikovsky vendus à prix d’or chez Christie’s

Estimés quelques dizaines de milliers de livres pièce, cinq portraits d’aristocrates russes peints par Vladimir Borovikovsky (1757-1825) ont pulvérisé leur estimation au cours d’une vente d’art russe proposée par Christie’s le 2 juin à Londres.

Quelque 3 millions de livres ont été engagés sur un portrait de la comtesse Liubov Il’inichna Kusheleva entourée des enfants Aleksandr et Grigorii (estimé 50.000/70.000 livres ; dimensions :  96,6 x 77,7 cm).

Un portrait du prince Petr Vasilievich Lopukhin, portant entre autres décorations l’étoile et l’écharpe de l’Ordre de Saint-André, a été payé 2,1 millions de livres (estimé 40.000/60.000 livres ; dimensions : 80,5 x 62.5 cm ).

Un portrait de l’amiral et comte Grigori Grigorievich Kouchelev, en costume de cérémonie de l’Ordre de Saint-André et entouré des enfants Aleksandr et Grigorii, a été facturé quelque 1,5 million de livres (estimé 50.000/70.000 livres ; dimensions : 122,5 x 95,7 cm).

Un portrait de Daria Aleksandrovna Valueva, portant l’Ordre de Sainte-Catherine de seconde classe, a été payé 722.500 livres (estimé 30.000/50.000 livres ; dimensions :  71,4 x 55,7 cm).

Un portrait de la princesse Ekaterina Nikolaevna Lopukhina, portant un insigne de dame d’honneur et celui de l’Ordre de Sainte-Catherine, a été payé 602.500 livres (estimé 40.000/60.000 livres ; dimensions : 81,2 x 62,2 cm).

Ces prix obtenus pour des peintures de Vladimir Borovikovsky, portraitiste russe d’origine ukrainienne, sont désormais les plus élevés pour des œuvres de l’artiste vendues aux enchères.

Ces huiles sur toile provenaient de la collection américaine du Prince Ivan Obolensky, né à Londres en 1925.

Écrivain, Ivan Obolensky a aussi fait carrière dans le domaine de l’édition à New York.

Il poursuit aujourd’hui des activités de gestion de fortunes et de philanthropie aux États-Unis.

Sa famille, très influente sur les plans militaire et politique dans l’histoire de la Russie, a fui le pays au moment de la révolution de 1917.

Une grande partie des œuvres d’art russe de la Famille Obolensky a été achetée sur le marché de l’art international – principalement à Londres – par le prince Serge Obolensky, père d’Ivan, né en 1890 à Tsarskoïe Selo (aujourd’hui ville de Pouchkine).

Serge Obolensky était notamment une figure importante de l’hôtellerie de luxe new-yorkaise.

PM

Publicités


Catégories :Londres, Marché de l'art, Peinture ancienne, Russie

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :