Un tryptique de Francis Bacon en vente chez Sotheby’s

Un petit triptyque de Francis Bacon, représentant trois portraits de son compagnon George Dyer sur fond clair, tient le haut de l’affiche de l’importante vente d’art d’après-guerre et contemporain programmée par Sotheby’s le 30 juin à Londres.   

Estimé 18,5/24,6 millions d’euros (15/20 millions de livres), ce Three Studies for Portrait of George Dyer (on light ground), rarement montré au public, est situé dans la même collection depuis 1970.

Selon la maison de vente, il est vraisemblable qu’il s’agit de la première œuvre pour la réalisation de laquelle Francis Bacon a utilisé des clichés du photographe John Deakin pour modèle.

Francis Bacon et George Dyer se sont rencontrés au début des années 1960. Là, commence une liaison amoureuse, passionnée et orageuse.  

À l’automne 1971, le couple se rend à Paris pour la rétrospective de l’œuvre de Bacon organisée au Grand Palais. À peine 36 heures avant l’ouverture, George Dyer est retrouvé mort d’une overdose de somnifères mélangés à de l’alcool.

Le suicide de George Dyer laissera Francis Bacon inconsolable. Il continuera à peindre des portraits de son compagnon pendant des années.  

En février, à Londres, Christie’s a vendu un Portrait of George Dyer Talking de Francis Bacon, une huile sur toile  (198,2 x 147,3 cm) peinte en 1966, pour l’équivalent de quelque 51 millions d’euros.

En juillet 2008, un petit portrait de Dyer par Bacon, daté de 1967, avait été facturé l’équivalent de 17,38 millions d’euros chez Sotheby’s (Londres).

Three Studies of Lucian Freud du même Bacon, un triptyque (chacun des panneaux mesurant 198 x 147,5 cm) daté de 1969,  payé 142,4 millions de dollars en novembre 2013 chez Christie’s à New York, détient le record mondial pour une œuvre d’art vendue aux enchères, toutes spécialités confondues.

Le deuxième prix le plus important pour une œuvre de Francis Bacon vendue aux enchères, 86,2 millions de dollars, concerne Triptych 76 (même format que le précédent) vendu par Sotheby’s en 2008.

Il est suivi par les 80,8 millions de dollars engagés en mai chez Christie’s à New York pour Three Studies for a Portrait of John Edwards, un triptyque peint en 1984.

PM

Publicités


Catégories :Art contemporain, Londres

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :