Une œuvre importante du Gréco présentée chez Sotheby’s – Vente de la collection Gustav Rau

Début juillet, à Londres, Sotheby’s vendra aux enchères un Saint Dominique en prière du Gréco (1541-1614). Les œuvres de cette importance du peintre à l’expressionnisme visionnaire, qui a contribué au renouvellement de la peinture religieuse, apparaissent rarement sur le marché de l’art.  Bien que l’estimation de 5/7 millions de livres  reste élevée en regard des adjudications les plus récentes pour des tableaux de l’artiste, la transaction pourrait bénéficier de l’engouement pour la peinture ancienne la plus exceptionnelle, finalement intemporelle. Une réunion d’œuvres de Francis Bacon et du Gréco, par exemple, n’aurait rien d’incohérent.

Le tableau fait partie d’un ensemble de 141 œuvres et objets d’art issus de la collection Gustav Rau (1922-2002). Gustav Rau, héritier d’un empire industriel du secteur de l’automobile allemand qu’il finira par vendre, consacra sa fortune aux enfants du tiers-monde africain et, de manière moins importante, à l’enrichissement d’une collection où des peintures importantes côtoient des objets beaucoup plus modestes. La réunion sera dispersée en plusieurs vacations par Sotheby’s, à Londres, entre fin juin et début juillet, et Zurich, à une date non connue. De nombreux autres œuvres et objets d’art issus de la même collection seront vendus par les maisons de vente Bonhams et Lempertz dans le courant de l’année, Sotheby’s détenant les plus importants. L’intégralité des bénéfices de l’ensemble des vacations sera versée à L’UNICEF allemand, légataire et vendeur.

Outre ce tableau du Gréco, et pour les œuvres majeures, la sélection de Sotheby’s comprend une suite de six fresques par Giovanni Domenico Tiepolo (estimée 3/5 millions de livres) et un Pont de bois par Claude Monet (4/6 millions de livres). Des œuvres importantes de Govaert Flinck, Allan Ramsay, Berthe Morisot, Ferdinand Hodler, Pierre Bonnard et Gabriele Münter figurent également au programme. Du côté de la peinture ancienne, on remarque un énigmatique portrait de « femme au voile » par Georg Pencz (1500/1550) qui pourrait vraiment plaire au marché. L’ensemble comprend un grand nombre de sculptures, principalement de l’art religieux ancien.

P.M.

Publicités


Catégories :Londres, Marché de l'art, Peinture ancienne

Tags:, , , ,

1 réponse

  1. Cette collection avait fait l’objet d’une exposition, au Musée du Luxembourg, hiver 2000-2001. Catalogue publié chez Skira/Seuil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :