Spécial crise : Vivienne Westwood donne le ton

En phase avec l’ambiance économique dépressive du moment, l’insubmersible Vivienne Westwood suggère à toutes les « fashionistas » de s’emparer des nappes et de décrocher les double-rideaux pour confectionner robes et manteaux.

Comme il n’y a aucune raison pour que les amateurs d’art ne soient pas aussi dans la tendance, on étendra le concept de miss Westwood à des œuvres d’art que l’on réalisera soi-même avec des matériaux trouvés à la maison.

Artwithoutskin vous proposera de temps en temps un modèle d’œuvre d’art conceptuel à fabriquer pour un coût défiant toute concurrence. Pour commencer, nous vous présentons une création déjà montrée à nos amis anglo-saxons en octobre 2007.

Parce que cela ne vaut plus rien

Parce que cela ne vaut plus rien, technique Mixte, dimensions variables. Libre de droits de reproduction pour le monde entier et l’univers.

Temps de réalisation  : 20 minutes. Niveau de difficulté : facile. Coût : pas grand chose. Cuisson : aucune.

Matériaux nécessaires

– une vieille serpillère (la plus repoussante et usée possible). Vous en avez probablement une dans un recoin de votre salle de bains ou de votre cuisine.

– des strass colorés* récupérés sur les bijoux fantaisie de vos filles (ou garçons, cela arrive), genre  couronne de princesse. Si les mômes ne sont pas d’accord, faites le quand même. Il est temps de les préparer psychologiquement aux privations. Qui sait si vous n’allez pas bientôt devoir les expédier à bicyclette à 50 kiomètres de chez vous chez quelque fermier âpre au gain pour ramener un œuf qui constituera le repas du soir de toute votre famille ?

– colle.

Réalisation

Étalez votre serpillère sur une surface plane, collez-y les strass. Laisser sécher. Le tour est joué. Bravo !

Présentation

Vous pouvez présenter votre œuvre à plat sur un guéridon, par exemple.

Précaution

Prévenir toute personne susceptible de faire le ménage chez vous qu’il s’agit d’une œuvre d’art.

* Le « plus », astuce : dans le concept de Parce que cela ne vaut plus rien, ces pierres en toc sont sensées être de vrais joyaux. Bien entendu, si vous possédez quelques bricoles de chez Cartier ou van Cleef dont vous n’avez plus usage, vous pouvez en dessertir les gemmes pour les coller sur votre serpillère. Votre création n’en aura que plus d’éclat.

Pierrick Moritz

Advertisements


Catégories :Art contemporain, Londres

Tags:, , , , , , , , , , , ,

3 réponses

  1. Carrément créatif.
    Il y a quelques années j’avais acheté un tuyau de poele et j’en avais fait une sculpture.
    Même pas de colle ni de perles!

  2. Soyons créatif !

    Peignons ! Modelons ! Sculptons ! Jardinons ! Décorons ! Crochetons ! Tricotons ! Cousons ! Cuisinons ! Ecrivons ! Retapons ! Transformons ! Composons ! Jouons ! Récupérons ! Fabriquons ! Inventons !

    Plus c’est réussi, plus on est content. Plus c’est raté, plus on rit !

    Anti-stress garanti !

  3. Extra l’atelier créatif !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :