Critique d’art : quand un personnage de Tchekhov en parle

Dans L’Homme des Bois* d’Anton Tchekhov, le personnage de Voïnitski dit : 

« (….). Un homme qui parle et écrit sur l’art pendant très exactement vingt-cinq ans et qui ne comprend rigoureusement rien à l’art. Pendant vingt-cinq ans, il remâche les idées des autres sur le réalisme, les tendances et autres fadaises du même genre ; pendant vingt-cinq ans, il parle et écrit sur ce que les gens intelligents savent depuis belle lurette et qui n’intéresse pas les imbéciles, donc, pendant vingt-cinq ans, il ne fait que remuer du vent. (….)»

* dans Anton Tchekhov L’Homme des bois, traduit du russe par André Markowicz et Françoise Morvan, édition revue et augmentée suivie de la première version de la pièce (inédite en français). 2009. Chez Actes Sud, collection Babel.

 



Catégories :Russie, Théâtre

Tags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :