Trop riches, les Roms

Comme chacun aura pu le constater dans les reportages traitant de l’évacuation du camp de Roms de Saint-Étienne, le 6 août dernier, ces “gens-là” possèdent des mobile-homes dernier cri tractés par de grosses cylindrées.

Ils ont dû, également, bénéficier de confortables allocations logement françaises pour avoir pu s’offrir un tel environnement. 

Le sacrifice symbolique de groupes de populations minoritaires en période de grave crise économique, au motif de la sécurisation de la majorité, est un acte barbare, un exorcisme vain sur des cibles faciles. 

C’est une tentative de détournement des véritables origines de la peur :  perdre son travail, son logement, ne pas avoir de retraite.

Pierrick Moritz



Catégories :Histoire sociale

Tags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :