Épreuve très positive pour la vente Richard Avedon chez Christie’s Paris

La présentation à Paris d’une vente aux enchères consacrée aux œuvres d’un photographe américain, aussi célèbre soit-il, représentait un défi inédit que Christie’s a brillamment relevé aujourd’hui, avec la dispersion de 65 tirages de photographies de Richard Avedon provenant de la fondation qui porte son nom. Tous les lots ont été vendus, et des records absolus pour des tirages du photographe négociés en vente publique ont été battus. Un tirage géant de 1978 de la célèbre Dovima with elephants des années 1950 a été payé 841.000 euros et 445.000 euros ont été déboursés pour ceux, réalisés en dye-transfer en 1990, du Beatles Portfolio de 1967. Les 5,46 millions d’euros engrangés par Christie’s représentent le plus important chiffre d’affaires réalisé pour une vente aux enchères de photographies à Paris.

Les 65 tirages photographiques de la vente consacrée au travail de Richard Avedon proposée aujourd’hui à Paris chez Christie’s formaient la plus importante réunion d’œuvres de l’artiste jamais présentée dans une vente publique. Le succès a été au rendez-vous, avec un chiffre d’affaires de 5,46 milllions d’euros et des lots vendus bien au-dessus des estimations, dont certains ont battu des records internationaux. Jamais une vente aux enchères sur le thème de la photographie présentée à Paris n’avait rapporté autant d’argent.

841.000 euros pour Dovima with elephants,…

Le lot vedette, le célèbre Dovima with elephants, Evening dress by Dior, Cirque d’Hiver, Paris, August 1955, tirage unique réalisé en 1978, monté sur lin et signé, dans une version géante de 216,8 x 166,7 cm, a été payé 841.000 euros sur une estimation 400.000/600.000 euros.

The Beatles Portfolio, London, England, 8-11-67, un ensemble 4 tirages dye-transfer, tirés en 1990, chacun signé et mesurant environ 55 x 43,9 cm, dans une boîte blanche, estimé 250.000/350.000 euros, a été payé 445.000 euros.

Christie’s fait beaucoup mieux que Sotheby’s pour un portrait de Stephanie Seymour de 1992  

Stephanie Seymour, model, New York City, May 9, 1992, important tirage argentique réalisé en 1997 (155,2 x 122cm), estimé 120.000/180.000 euros, a été payé 265.000 euros. 

Hier, toujours à Paris et pour une vente dans la même spécialité mais très eclectique*, Sotheby’s n’a récolté que 96.750 euros pour le même cliché et pour un tirage de 145 x 115 cm qui était estimé 100.000/150.000 euros sans les frais. 

De la politique à Dior

The Family, 1976. 69 tirages argentiques, chacun numéroté 21/25, portraits en rapport avec l’élection présidentielle américaine de 1976, année du bicentenaire de la Déclaration d’indépendance des États-Unis, ensemble édité en association avec le magazine Rolling Stone, chaque tirage mesurant environ 25,6 x 20,2cm, dans une boîte en carton avec un exemplaire d’époque de Rolling Stone, estimé 80.000/120.000 euros, a été payé 205.000 euros.   

Suzy Parker and Robin Tattersall, Dress by Dior, Place de la Concorde, Paris, August 1956, tirage argentique réalisé en 2002, signé, numéroté, 46 x 46,4cm,  estimé 25.000/35.000 euros, a été payé 217.000 euros.

Le torse martyrisé d’Andy Warhol

Une photographie du torse martyrisé d’Andy Warhol, prise en 1969 et pour un tirage de 1993 de très grand format (150 x 121,5cm), a été payée 169.000 euros sur une estimation de 80.000/120.000 euros.

En 1968, Warhol fut victime d’une tentative d’assassinat à l’arme à feu. Touché au thorax, il échappa de peu à la mort. De très lourdes interventions chirurgicales laissèrent d’impressionnantes cicatrices sur son torse.  

Aucune photographie n’est la vérité

Richard Avedon disait qu’aucune photographie n’est la vérité, une formule parfaitement illustrée par son emblématique portrait de Marilyn Monroe de 1957, où l’actrice apparaît avec le regard vide, et dont un petit tirage ( 18,5cm x 18,5 cm), antérieur à 1960, a été payé 169.000 euros sur une estimation de 80.000/120.000 euros. Cette image pourrait conforter la légende de la star perturbée, voire le ragot de la poupée creuse (un malentendu notoirement dissipé par la publication récente de Fragments, recueil des écrits de l’actrice, au Seuil).

En fait, Marilyn Monroe avait dansé et joué la comédie durant des heures avant cette prise de vue.  Son expression saisie sur le cliché  peut tout aussi bien montrer l’état d’épuisement d’une femme qui vient de se donner totalement, vidée au sens littéral du terme, qu’être révélatrice d’une vérité psychologique.

Pour en savoir plus sur l’Œuvre de Richard Avedon : https://artwithoutskin.com/2008/08/17/richard-avedon-au-jeu-de-paume/

Pierrick Moritz

* La vente de photographies de Sotheby’s, hier à Paris, a rencontré un succès plus relatif,  avec quelque 33 % d’invendus pour un catalogue de 152 lots, mais a tout de même rapporté  2,7 millions d’euros, soit un record pour une vente de photographies à Paris, et avec des prix exceptionnels pour deux photographies de 1952 de Josef Sudek , deux natures mortes payées 228.750 et 300.750 euros quand elles étaient respectivement estimées 14.000/18.000 euros et 18.000/23.000 euros.

Un Portrait de l’ Éternel de Manuel Alvarez Bravo, réalisé à Mexico en 1935, tirage argentique d’époque a été payé 228.500 euros sur une estimation de 70.000/90.000 euros, soit également un prix record pour une photographie de cet artiste.  

Les trois photographies qui étaient assorties des estimations les plus importantes du catalogue, des  nus (avec Anita Brenner comme modèle) d’Edward Weston estimés 120.000/180.000 euros pour deux et 150.000/200.000 euros pour l’autre, n’ont pas trouvé preneur.

Le quatrième tirage le plus important, Le Pont du Gard, de Gustave Le Gray, travail de 1850-1851 estimé 100.000/120.000 euros sans les frais (20%) a été abandonné à 90.750 euros avec les frais.

Six  photographies par Eugène Atget sont restées coups sur coup sur le carreau (des vues prises à  Paris entre 1898 et 1926 ;  deux estimées 8/12.000  euros, une à 10.000/15.000 euros, deux autres à 15.000/25.000 euros et une à 30.000/40.000 euros).

PM



Catégories :Livres, Marché de l'art, Paris, Photographie

Tags:, , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :