Une vente d’art islamique tourne au fiasco à Londres

Proposée hier chez Sotheby’s Londres, la première partie d’une dispersion d’objets et œuvres d’art du monde islamique affiche un résultat catastrophique avec 31 lots invendus sur les 44 inscrits au catalogue.

12 des 16 lots aux estimations les plus élevées, au moins 200.000 livres, figurent parmi ces 70 % qui n’ont pas trouvé preneur.

Une aiguière en laiton incrusté d’argent datée du XIIIe siècle et originaire de Perse (2/3 millions de livres) et un chandelier mamelouk en verre émaillé et calligraphié du XIVe siècle (500.00/700.000 livres) sont les deux lots les plus importants restés sur le carreau.

La seconde partie de cette vacation est programmée aujourd’hui. Les estimations des 360 lots présentés sont majoritairement inférieures à 50.000 livres.

PM



Catégories :Art islamique, Iran, Londres, Marché de l'art

Tags:, , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :