Le Livre rouge de Jung au musée Guimet : à la recherche de l’âme perdue

Parallèlement à la sortie de son édition française,  le manuscrit original du Livre rouge de Carl-Gustav Jung  se trouve actuellement au musée Guimet comme œuvre centrale de l’exposition Le Livre rouge de C.G. Jung – Récits d’un voyage intérieur.

Autour de cet ouvrage où, dans la tradition des textes sacrés, Jung a consigné ses rêves et visions dans une impressionnante création toute en lettres gothiques et enluminures et qui retrace une aventure intérieure de manière très impressionnante, sont notamment montrés des sculptures fantastiques réalisées par Jung, un film où il grave un texte au burin dans la pierre, d’autres illustrations (de sa main et provenant du manuscrit des Visions secrètes du Ve Dalaï-Lama), des mandalas et une réunion d’œuvres de différents pays d’Asie

Si cette exposition illustre le bouillonnement créatif de Jung pendant la période de réalisation de son ouvrage, on peut craindre une entrée en matière un peu brutale pour le néophyte. Difficile dans ce cas-là de ne pas s’imaginer l’auteur en grand illuminé.

Jung était le premier a dénoncer le “syndrome du gourou” dont sont atteints ceux qui croient pouvoir décoder les autres sur la base de théories. On pense plus particulièrement aux effets pervers de l’enseignement freudien, en partie rejeté par Jung et notamment du fait qu’il ramène le plus souvent tout à la sexualité.

On pourrait proposer que la grande différence entre le chemin d’individuation montré par Jung et les théories freudiennes est que le premier cherche à retrouver l’homme “universel” tandis que les secondes ne dépassent pas le cadre des suppositions sur les troubles de l’Occidental du début du XXe siècle.

Carl-Gustav Jung s’est intéressé aux représentations ancestrales communes aux peuples de l’humanité pour tenter de dresser le tableau d’une psyché universelle. Par exemple, le mythe de l’œuf primordial marin d’où serait sorti le premier homme se retrouve aussi bien dans la culture nordique que polynésienne, et à partir d’époque où ces deux-là ne s’étaient sûrement pas rencontrées.

Toutes les infos : http://www.guimet.fr/Le-Livre-Rouge-de-C-G-Jung-Recits

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Expositions, Livres, Paris

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :