Un album unique des festivités du mariage de Louis Ferdinand de France, fils de Louis XV, à Marie-Thérèse Raphaëlle d’Espagne livré aux enchères

Un album des festivités données à Paris en 1745 pour le mariage de Louis Ferdinand de France, Dauphin de France, fils de Louis XV, à l’Infante Marie-Thérèse Raphaëlle d’Espagne sera présenté dans le cadre de la vente aux enchères de l’exceptionnelle bibliothèque des ducs de Luynes au château de Dampierre, proposée par Sotheby’s, à Paris, cette année.

Estimé 200.000/300.000 euros, ce document unique est orné de 19 aquarelles originales.

Louis Ferdinand de France avait 15 ans lorsqu’il épousa  sa cousine Marie-Thérèse Raphaëlle d’Espagne, qui en avait trois de plus. La Dauphine de France mourut en juillet 1746, à l’âge de 20 ans, trois jours après son premier accouchement. L’année suivante, le Dauphin se remaria avec Marie-Josèphe de Saxe. La nouvelle Dauphine lui donna 8 enfants – elle fit aussi 4 fausses-couches –  dont les futurs Louis XVI, Louis XVIII et Charles X.

La dispersion de la bibliothèque des ducs de Luynes, qui compte autour de 1.000 ouvrages consacrés à l’histoire, la généalogie, la littérature, la philosophie, les voyages, la religion et la musique est programmée au printemps et à l’automne prochains, en deux volets.

Le premier sera consacré à la période allant de Louis XIII à la Révolution ; le second concerne les ouvrages du XVIe au XIXe siècles s’intéressant spécifiquement à l’archéologie et à l’histoire autour de la Méditerranée, un ensemble réuni par Honoré de Luynes (1802-1867), grand amateur d’art qui s’est notamment forgé une réputation dans le domaine de l’archéologie.

PM

Publicités


Catégories :Livres, Paris

Tags:, , ,

1 réponse

  1. Cet album a été facturé 301.500 euros, chez Sotheby’s.

    Le même jour, chez Christie’s, toujours à Paris, un grand in-folio titré « Fêtes publiques données par la ville de Paris, à l’occasion du mariage de monsieur le dauphin, les 23. et 26. février », Paris, 1745, avec 18 pages de texte et des planches gravées, dans un maroquin rouge aux armes de Madame Adélaïde (fille de Louis XV), premier tirage de cet ouvrage, a été facturé 32.500 euros (estimé 20.000/30.000 euros).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :