Évolution des prix de 33 œuvres d’art présentées dans les dernières grandes ventes aux enchères londoniennes

Femme assise au bord d’une fenêtre, un portrait de Marie-Thérèse Walter peint par Pablo Picasso en 1932, payé quelque 7,4 millions USD en 1997 par son avant-dernier propriétaire et vendu 28,6  millions de livres (44 millions USD).

Jeanne Hébuterne (au chapeau) d’Amedeo Modigliani, peinte en 1919, acquise pour 8,7 millions USD en 1997, vendue 16,2 millions de livres (soit 30,2 millions USD de l’époque) en juin 2006, puis 26,9 millions de livres (42 millions USD).

The Architect’s Home in the Ravine, une huile sur toile peinte par Peter Doig en 1991, payée 3,62 millions USD en mai 2007 chez Sotheby’s à New York et revendue 7,65 millions de livres (11,97 millions USD).

De telles valorisations d’œuvres d’art ont été constatées au cours des importantes ventes aux enchères d’art moderne et contemporain de février chez Sotheby’s et Christie’s à Londres. Elles s’inscrivent dans la séquence des prix historiques enregistrés depuis quelques années, avec une récurrence jamais vue et des plus-values parfois énormes au bénéfice des vendeurs.

L’évolution des prix d’œuvres moins en vue présentées dans ces vacations peut s’avérer moins spectaculaire, voire décevante. Pour avoir une idée du bénéfice gagné par le vendeur, il faut savoir que l’acheteur doit s’acquitter de frais facturé en plus de l’adjudication  (ici 12 % pour les œuvres adjugée au-dessus de 500.000 livres, 20 % au-dessus de 25.000 livres et jusqu’à 500.000 livres, 25 % en dessous). Ces frais sont inclus dans le résultat final et n’entrent pas dans la poche du vendeur mais dans celle de la maison de vente. Sauf arrangement spécifique, ce même vendeur doit payer une commission auprès de la maison de vente (on peut admettre entre 0% et 10 % de l’adjudication pour de tels niveaux de prix) et des frais de mise en vente éventuels (publicité, transport, …).

Pour des comparaisons avec des résultats datant d’au moins plusieurs années, il est aussi nécessaire de prendre en compte l’érosion monétaire engendrée par l’inflation. Ainsi, le tableau de Pierre-Auguste Renoir  L’Ombrelle, une huile sur toile  peinte en 1878, facturé 9,67 millions de livres chez Christie’s le 6 février, avait été payé 6,6 millions de dollars en mai 1988 chez  le même opérateur. Cette somme équivaudrait aujourd’hui à 7,5 millions de livres sur la base d’une opération de conversion à partir du calculateur de l’INSEE.

Les œuvres de la liste suivante, présentées au cours des ventes en soirée proposées par Sotheby’s et Christie’s entre le 5 et le 13 février à Londres, composent un échantillon aléatoire mais donnant une idée de l’évolution possible des prix des œuvres d’art sur plusieurs années. Les invendus avec des références de prix antérieures, peu nombreux, ne sont pas répertoriés, ainsi que les œuvres n’ayant pas trouvé preneur dans des ventes précédentes.

Jean-Michel Basquiat (Sotheby’s, 12 février) : Untitled (Pecho/Oreja), acrylique, oil stick et papiers collés sur toile, réalisée en 1982-1983, estimée 7/9 millions de livres. Payée 5,08 millions de livres, Sotheby’s, Londres, le 1er juillet 2008.  Vendue 6,81 millions de livres.

Berthe Morisot (Christie’s, 6 février) : Après le déjeuner, huile sur toile, peinte en 1881, estimée 1,5/2,5 millions de livres. Payée 3,25 USD , le 14 mai 1997, Christie’s, New York. Vendue 6,9 millions de livres (10,9 millions de dollars).

Joan Miró (Sotheby’s, 5 février) : Le Fermier et son épouse, gouache sur panneau, réalisée en 1936, estimée 5,5/7,5 millions de livres. Payée 10,4 millions USD par son avant-propriétaire, le 7 novembre 2007, Sotheby’s, New York. Vendue 5,86 millions de livres (9,08 millions USD).

René Magritte (Christie’s, 6 février):  Ceci n’est pas une pomme, huile sur « unilite » (141,7 x 100,8 cm), peinte en 1964. Estimée 1/1,5 million de livres. Payée 773.750 livres, le 6 février 2001, Christie’s, Londres. Vendue 2,9 millions de livres

Alberto Giacometti (Christie’s, 6 février) : La Clairière,  sculpture en bronze à patine brune, modèle conçu en 1950, cette version fondue en 1982, hauteur :  57,1 cm  estimée 2,5/4 millions de livres. Payée 5,9 millions de francs, le 11 juillet 1994, Ader-Tajan, Paris (2). Vendue 2,8 millions de livres (3,25 millions d’euros).

Henri Matisse (Christie’s, 6 février) : La Danse,  gouache, aquarelle, encre et crayon sur papier-collage, réalisée en 1938; estimée 2,2/3,4 millions de livres. Payée 2,26 millions de livres, le 6 février 2007, Christie’s, Londres. Vendue 2,7 millions de livres.

Alexej Von Jawlensky (Christie’s, 6 février) : Blauer Shawl, huile peinte en 1912, estimée 2/3 millions de livres. Payée 889.766 euros, le 8 octobre 2002, chez Sotheby’s, Londres. Le prix donné en euros, l’œuvre payée au prix de l’estimation basse de l’époque. Vendue 2,28 millions de livres (2,64 millions d’euros).

Oscar Dominguez (Christie’s, 6 février) : Machine à coudre électro-sexuelle, huile sur toile, peinte en 1934-1935,  estimée 1,3/1,8 millions de livres. Payée 1,4 million de livres, le 24 juin 2008, Christie’s, Londres. Vendue 2,1 millions de livres.

Damien Hirst  (Christie’s, 13 février) : Away From the Flock (Divided), mouton entier plongé dans une solution formaldéhyde, œuvre en deux parties, chacune mesurant 118 x 186 x 51,3cm, réalisée en 1995, estimée 1,8/2,5 millions de livres. Achetée 3,36 millions de dollars, le 9 mai 2006, Christie’s, New York. Vendue 1,9 million de livres (3 millions de dollars).

Sigmar Polke (Sotheby’s, 12 février) : Menschen Wie Du + Ich (People Like You + I ), acrylique sur toile, réalisée en 1988, estimée 800.000/1,2 million de livres. Achetée 477.900  dollars, Christie’s, New York, le 11 novembre 2004. Vendue 1,66 millions de livres (2,57 millions de dollars).

René Magritte (Christie’s, 6 février)  : À la rencontre du plaisir, huile sur toile, peinte en 1950. Estimée 1,2/1,8 millions de livres. Payée dollars 442.500 dollars, le 19 novembre 1998, Christie’s, New York. Payée 643.500 dollars, le 5 mai 2004, Christie’s, New York. Vendue 1,6 million de livres (2,5 millions de dollars).

Pablo Picasso  (Christie’s, 6 février) : Homme assis, huile sur carton marouflé sur toile, peinte en 1969, estimée 900.000/1,2 million de livres. Payée 541.500 dollars par son avant-dernier propriétaire, Christie’s, New York, 10 novembre 1999. Vendue 1,49 million de livres  (2,34 millions de dollars ).

Piero Manzoni (Sotheby’s, 12 février) : Achrome, kaolin sur toile, œuvre réalisée en 1959, estimée 1/1,5 millions de livres. Payée 960.000 livres, Sotheby’s, Londres, 16 octobre 2006. Vendue 1,38 million de livres.

Fernand Léger (Sotheby’s, 5 février) : Nature morte, huile sur toile, peinte en 1924, huile sur toile, estimée 1,2/1,8 millions de livres. Payée 1,4 million USD, le 6 novembre 2008, Christie’s, New York. Vendue 1,32 million de livres (2,05 millions de dollars).

Max Ernst (Christie’s, 6 février) : Le Chant de la grenouilles, huile sur toile, peinte en 1957, estimée 1,2/1,8 millions de livres.  Payée 333.650 livres, le 2 février 2004, lot 70, Londres. Payée 937.000 USD, le 6 novembre 2007 Christie’s, New York. Vendue 1,27 millions de livres (1,99 million de dollars).

Pablo Picasso (Sotheby’s, 5 février) : Tête de mort et livre,  œuvre peinte en 1946, estimée 850.000 livres/1,25 million de livres. Payée 1,32 million d’euros, le 3 décembre 2008, Sotheby’s, Paris. Vendue 1,23 million de livres (1,54 million d’euros).

Kees van Dongen (Sotheby’s, 5 février) : Femme aux bijoux, huile sur toile,  peinte en 1929, estimée 600.000/800.000 livres. Payée 568.000 dollars, le 5 novembre 2004, Sotheby’s, New York. Vendue 825.250 livres (1,27 million USD).

André Masson (Sotheby’s, 5 février) : Aube à Montserrat, huile sur toile, peinte en 1935, estimée 400.000/600.000 livres. Payée 113.750 livres, le 26 juin 2001, Christie’s, Londres. Vendue 825.250 livres.

Giorgio De Chirico (Christie’s, 6 février) : Trovatore, huile sur toile, peinte vers 1958, estimée 200.000/300.000 livres. Payée 214.500 dollars, le 10 novembre 2000, Sotheby’s, New York. Vendue 735.650 livres (1,15 million USD).

Marc Chagall (Christie’s, 6 février) : Le Départ d’Arlequin, huile sur toile, peinte en 1972,  estimée 500.000/700.000 livres. Payée 477.900 dollars, le 4 novembre 2004, Christie’s, New York. Vendue 690.850 livres(1,08 million USD).

Alberto Burri (Christie’s, 13 février) : Nero con punti rossi, acrylique, fil, Vinavil et collages de tissus sur toile, œuvre réalisée en 1957, estimée 600.000/800.000 livres. Payée 468.500 livres, le 15 octobre 2007, Christie’s Londres. Vendue 657.250 livres.

René Magritte (Christie’s, 6 février) : Le Prince charmant, gouache sur papier, datée 1948, estimée 250.000/350.000 livres. Payée 321.250 livres, le 9 février 2011, Christie’s, Londres. Vendue 541.250 livres.

Donald Judd (Christie’s, 13 février) : Untitled (DSS 132), sculpture, laque mauve sur fer galvanisé, 12,7 cm x 65cm x 22 cm, réalisée en 1968 en deux exemplaires, estimée 400.000/600.000 livres. Payée 710.400 USD, Christie’s, New York, le 11 mai 2005. Vendue 469.250 livres (725.755 dollars).

René Magritte (Christie’s, 6 février)La Traversée difficile II, gouache sur papier, réalisée en 1946, estimée 250.000/350.000 livres. Payée 148.000 livres, le 8 février 2005, Sotheby’s, Londres. Payée 156.000 livres, le 6 février 2007, Christie’s, Londres. Vendue 457.250 livres.

Andreas Gursky (Christie’s, 13 février) : Prada III, impression en couleurs montée sur Plexiglass dans un encadrement réalisé par l’artiste, réalisée en 1998, n° 6 d’une édition de six, estimée 250.000/350.000 livres. Payée 408.000 USD, Christie’s, New York, le 9 mai 2006. Vendue 361.250 livres (554.995 USD).

Joan Miró (Christie’s, 6 février) : Deux personnages, dessin et gouache sur papier marouflé sur panneau, réalisé en 1938, estimé 250.000/350.000 livres. Payé 320.500  livres, le 9 décembre 1999, Christie’s, Londres. Vendue 337.250 livres.

Max Ernst (Sotheby’s, 5 février) : Facilités, huile sur toile, peinte vers 1923-1924, estimée 250.000/350.000 livres. Payée 312.250 euros, le 13 décembre 2007, Sotheby’s, Paris. Vendue 241.250 livres (280.126 euros).

Max Ernst (Sotheby’s, 5 février) : L’Intérieur de la vue, huile sur toile,  peinte en 1922, estimée 200.000/300.000 livres. Payée 288.750 euros, le 28 mai 2009, Sotheby’s, Paris. Vendue 181.250 livres (210.500 euros)

Victor Brauner (Christie’s, 6 février)Origine de la poésie, peinture et encre sur papier marouflé sur panneau, datée de 1957, estimée 40.000/60.000 livres. Payée 35.250 livres, le 7 février 2001, Christie’s, Londres. Vendue 145.250 livres.

Pierrick Moritz

Sources résultats :

– Sotheby’s ou Christie’s

–  http://www.lexpress.fr/informations/un-bronze-encombrant-pour-maitre-tajan_633404.htm

 – http://www.apnewsarchive.com/1988/Van-Gogh-Painting-Auctioned-For-$13-7-Million/id-5329d60d3da4caea1d650e08202796e850

Advertisements


Catégories :Art contemporain, Art moderne, Impressionnisme, Londres, Marché de l'art, Surréalisme

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :