La sculpture Kota de William Rubin vendue sous l’estimation

Une célèbre sculpture Kota, originaire du Gabon, issue de la collection William Rubin (1927-2006), a été adjugée 4,8 millions d’euros le 23 juin chez Christie’s à Paris, soit sous une estimation de 6/9 millions d’euros (n’intégrant pas les frais à la charge de l’acheteur) extrêmement élevée pour le genre.

Assortie d’une facture 5,47 millions d’euros avec les frais, la pièce devient tout de même l’œuvre Kota la plus chère jamais vendue aux enchères.

Le prix record pour une œuvre d’art premier africain vendue aux enchères est de 12 millions USD (9,6 millions d’euros). Il concerne une statue féminine Senoufo, originaire de Côte-d’Ivoire ou du Burkina Faso, issue de la collection Myron Kunin (1928-2013), vendue par Sotheby’s à New York en novembre 2014.

Ce sommet est directement suivi par les 5,9 millions d’euros engagés à Drouot, en juin 2006, sur un masque Fang du Gabon de la collection Vérité (dispersion de la collection Pierre et Claude Vérité par Enchères Rive gauche), puis des 5,54 millions d’euros payés pour un siège à cariatide Luba (République Démocratique du Congo), chef-d’œuvre du “Maître de Buli”, chez Sotheby’s, en novembre 2010 à Paris.

PM

Publicités


Catégories :Art d'Afrique, Paris

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :