Nouveau secteur du marché de l’art contemporain : œuvres de l’univers du jeu vidéo exposées chez Art Ludique – Le Musée

Beaucoup, beaucoup d’œuvres…que l’on aimerait bien avoir chez soi

Dessinées ou peintes avec une tablette graphique ou à la main, ou bien encore sculptées de manière traditionnelle, les œuvres originales nécessaires au développement d’un jeu vidéo entrent naturellement dans le champ de l’art.

L’exposition L’Art dans le jeu vidéo, l’inspiration française, proposée par Art Ludique – Le Musée jusqu’au 6 mars, montre à travers des centaines d’œuvres comment  le studio de développement du jeu vidéo s’apparente à l’atelier de peintres ou de sculpteurs des siècles passés, avec pour spécificité la création de milliers d’œuvres, visibles ou invisibles au final, au service d’une seule.

Il s’agit de la première grande exposition au monde consacrée à cette spécialité, à laquelle le marché de l’art contemporain fait sérieusement de l’œil (une ruée sur ce type d’œuvres est plus que prévisible).

Pour donner vie à un jeu vidéo efficace, il faut du temps, beaucoup de temps, et les meilleurs talents. Les coûts de cette force de travail peuvent se chiffrer en millions d’euros, voire beaucoup plus.

Des studios de développement de jeux vidéo, comme certains de films d’animation, ou encore des pools de scénaristes pour séries télévisées anglophones, échappent au fonctionnement prédominant d’un monde contemporain où il faut produire toujours plus vite.

Dans ces univers créatifs d’excellence, l’argent, c’est du temps ; la performance, c’est la plus grande qualité possible. S’il faut refaire cinquante fois, on refait cinquante fois. Ensuite, les retombées financières peuvent être colossales.

Pour le jeu vidéo, il s’agit de créer un monde cohérent de A à Z. Un ailleurs. Le joueur veut être embarqué et y croire.

Un important travail de recherche documentaire est nécessaire (histoire de l’art, contes et légendes traditionnels,…) pour inventer des cités, mégapoles du futur, villes médiévales, paysages de rêve, planètes inconnues, héros, créatures fantastiques, ethnies, et reconstituer des époques.

La création la plus spectaculaire de cette exposition est une installation grandeur nature proposant aux visiteurs une immersion de quelques minutes dans un Paris hyperréaliste de la Révolution française. Et c’est absolument bluffant.

Pierrick Moritz

Art Ludique-Le Musée. Cité de la mode et du design. 34, quai d’Austerlitz, 75013 Paris. Exposition L’Art dans le jeu vidéo, l’inspiration française jusqu’au 6 mars. Tarif plein : 15,50 € ; tarif réduit: 12,50 € (étudiants, demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap ; sur présentation d’un justificatif) ; enfants de 4 à 12 ans : 10 €.

Publicités


Catégories :Art contemporain, Expositions, Musée, Paris

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :