Un chapitre de l’œuvre d’Alexander Calder livré aux enchères chez Christie’s New York

Une séquence de sculptures d’Alexander Calder, inédites sur le marché de l’art aux enchères, créées avant et pendant le séjour de trois mois de l’artiste en Inde, en 1955, est l’un des clous de la vacation d’art d’après-guerre et contemporain programmée le 10 mai chez Christie’s New York.

Chapitre intégral dans l’œuvre de Calder, l’ensemble témoigne de la relation entretenu par l’artiste avec l’architecte indien Gira Sarabhai et sa famille, qui accueillirent l’artiste américain pendant trois semaines de 1955, dans leur maison à Ahmedabad.

Un mobile suspendu réalisé en 1952, tôle, fil et peinture, est estimé 2,5/3,5 $millions, comme Franji Pani, un mobile sur pied (1955), tôle, barre, fil et peinture. Sumac 17, un mobile suspendu (1955), tôle, fil et peinture, est attendu à 4/6 $millions.

PM

Publicités


Catégories :Art contemporain, New York City, Sculptures

Tags:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :