Christie’s Paris : l’enthousiasme au début de la dispersion de la collection Alberto Pinto

«Peu importe le style, j’aime l’éclectisme. L’important ce sont les volumes, l’espace et la lumière. » Alberto Pinto

 

La dispersion aux enchères et sur trois jours de la collection de haute décoration d’Alberto Pinto (1943-2012) par Christie’s a débuté dans l’enthousiasme le 12 septembre à Paris, avec une majorité d’estimations décuplées pour des pièces relevant de registres très différents.

Trois meubles-sculptures par Claude Lalanne, chacun vendu indépendamment, acquis directement auprès de l’artiste, ont rapporté 1,75 million d’euros pour une estimation moyenne de 375.000 euros ; la pièce la plus chère, un Bureau croco en bronze doré, création de 2008 où le plateau est recouvert d’une peau de crocodile débordant sur le haut du piètement, cinquième exemplaire d’une édition de huit, a été échangé contre 847.500 euros (estimation 120.000 -180.000 euros).

Une paire de chaises anglo-indiennes, Vizagapatam, milieu du XVIIIe siècle, en padouk incrusté d’ivoire, a été vendue 295.500 euros quand 50.000-80.000 euros en étaient attendus. Les deux pièces faisaient initialement partie d’une suite de mobilier achetée en Espagne par le baron Lionel de Rothschild (1808-1879).

Une paire de grands miroirs à parcloses de style baroque et de forme hexagonale, en bronze, cuivre doré, verre et cristal taillés, XXe siècle, a été payée 271.500 euros pour une estimation de 20.000-30.000 euros. Une paire de miroirs d’un modèle très proche (comportant un petit fronton en supplément) figurait dans l’appartement de la rue Cambon de Coco Chanel.

Une paire de terrines couvertes, chacune figurant un canard, en porcelaine émaillée rouge de fer et en grisaille, Chine, fin du XVIIIe siècle, estimée 15.000-20.000 euros, a été facturée 187.500 euros. Ces pièces d’exportation pour l’Occident avaient été adjugées 70.000 euros hors frais en 2012 lors d’une vente aux enchères proposées par l’étude parisienne Pescheteau-Badin.

PM

Sauf indication, les estimations sont communiquées sans les frais à la charge de l’acheteur ; les résultats incluent ces mêmes frais. Chez Christie’s Paris, ces frais à la charge de l’acheteur correspondent à 25 % pour une adjudication jusqu’à 150.000 euros, à 20 % pour une adjudication comprise entre 150.001 euros et 2 millions d’euros, et à 12,5 % au-delà.

Publicités


Catégories :Antiquités, Art asiatique, Paris, Sculptures

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :