Œuvres des collections Sainsbury et Miller en vente à Londres

Le catalogue de la vente d’art impressionniste et moderne organisée à Londres par Christie’s, le 24 juin, présente un certain nombre d’œuvres provenant des prestigieuses collections de Simon Sainsbury et J. Irwin et Xenia Simons Miller.

Né en 1930, à Londres, Simon Sainsbury est décédé en 2006. L’homme d’affaires, mécène et collectionneur, a légué une partie de sa collection d’œuvres d’art à la National Gallery and the Tate de Londres. La valeur de cette donation, qui comprend notamment des œuvres de Monet, Gauguin, Freud et Bacon, est estimée à 100 millions de livres Personnage discret, Simon Sainsbury est aussi connu pour avoir beaucoup aidé financièrement la recherche sur le virus HIV, ainsi que des actions sociales dans le domaine de la Justice et des prisons en Grande-Bretagne. 

Les œuvres provenant de sa collection et présentées par Christie’s dans sa vente du 24 juin sont :

Paul Signac : Collioure, les balancelles, huile sur toile datée « 87 ». Peinte en septembre-octobre 1887. Estimée 1,8/ 2,5 millions de livres.

Henri MatisseFigure assise et le torse grec (la gandoura), huile et crayon sur toile, œuvre réalisée en janvier 1939. Estimée 600.000/800.000 livres. Figure drapée allongée sur un sofa à carreaux noirs, fusain et estompe sur papier, réalisé à Nice en 1929. Estimée 350.000/450.000 livres.

Henri Fantin-Latour : Fleurs (hortensias, giroflées, deux pots de pensées), huile sur toile, peinte en avril 1879. Estimée 600.000/800.000 livres.

Pierre Bonnard : Nature morte aux fruits dans le soleil, huile sur toile réalisée vers 1931. Estimée 500.000/700.000 livres.

Edgar Degas : Hélène Rouart, Mme Marin, pastel et fusain sur papier. Excécuté en 1886. Estimée 400.000/600.000 livres. Portrait d’homme, huile sur toile, peinte vers 1868-1872. Estimée 250.000/350.000 livres.

Henri de Toulouse-Lautrec : Deux femmes valsant, huiles sur panneau, réalisée en 1894.  Estimée 400.000/600.000 livres.

L’industriel américain J. Irwin Miller et son épouse, Xenia Simons Miller,  formaient un couple de collectionneurs d’art et de philanthropes. Faisant preuve d’activisme social, il a beaucoup œuvré dans le domaine de l’architecture d’avant-garde (Eero Saarinen a conçu deux maisons pour le couple) et a notamment contribué au développement de leur ville de Columbus dans l’Indiana. Xenia Simons Miller est décédée en février dernier.

Les œuvres provenant de leur collection et présentées par Christie’s dans sa vente du 24 juin sont :

Claude Monet : Le Bassin aux nymphéas, huile sur toile , peinte en 1919. Estimée 18/24 millions de livres.

Pierre Bonnard : Vue du Cannet, huile sur toile, peinte en 1927. Estimée 3/4 millions de livres.

Pablo Picasso : Compotier et guitare, huile sur toile , peinte en 1924. Estimée 3/ 4 millions de livres. Nature morte à la bouteille, huile sur toile, peinte durant l’hiver 1911-1912. Estimée 2/ 3 millions de livres.

Marc Chagall : Nature morte, huile sur toile, peinte en 1910-1911. Estimée 1,5 / 2,5 millions de livres.

Henri Matisse : La Pudeur (L’Italienne), huile sur panneau, peinte en 1906. Estimée 3 millions/ 4 millions de livres. Jeune fille en robe blanche, assise près de la fenêtre, huile sur toile peinte en 1942. Estimée 1,2 /1,8 million de livres.

Henry Moore : Draped Reclining Woman, sculpture en bronze à patine brun sombre, conçue en 1957-1958. Estimée 2,5 / 3,5 millions de livres. Family Group, sculpture en bronze à patines brune et verte, conçu en 1945, tirage à sept exemplaires plus un exemplaire d’artistes. Estimée : 300.000/400.000 livres.

Camille Pissarro : La Place du Havre et la gare Saint-Lazare, huile sur toile, peinte en 1893. Estimée 2/3 millions de livres.

Vassily Kandinsky : Ohne Titel, aquarelle, stylo et encre sur papier, réalisée en décembre 1922. Estimée 700.000 livres /1 million de livres. Distribution, aquarelle, stylo, encre et crayons sur papier, réalisée en décembre 1934. Estimée : 300.000/500.000 livres.

Jean-Baptiste Corot : Ville-d’Avray, l’étang à l’arbre penché, huile sur toile, peinte vers 1865-1870. Estimée 250.000/350.000 livres.

Ben Nicholson : May 55 (Pavane), huile et crayons sur toile, une œuvre réalisée en mai 1955. Estimée : 200.000/300.000 livres

Fernand Léger  : Les Deux Femmes au perroquet, panneau de céramique en relief émaillée, réalisé en 1954. Estimé : 70.000/100.000 livres.

Jacques Lipchitz : Homme à la guitare, bas-relief en bronze à patine vert sombre, concu en 1923. Estimé : 70.000/100.000 livres.

Eugène Boudin : Environ du Faou, huile sur toile, peinte vers 1870-1873. Estimée 50.000/70.000 livres.

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Art moderne, Londres, Marché de l'art

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :