eBay impose PayPal à tous ses vendeurs français

Est-il bien nécessaire de devoir passer par une véritable usine à gaz pour vendre un clic-clac ou la potiche de sa grand-mère ?

eBay vient d’annoncer sur sa plateforme française que, à compter de l’automne prochain, tous ses vendeurs seront obligés de proposer PayPal entre autres moyens de paiement. La promotion de PayPal, propriété d’Ebay,  est assurée avec l’argument de la sécurité (le paiement de l’acheteur est versé au vendeur seulement une fois que l’objet constaté conforme a bien été réceptionné). 

L’utilisation de PayPal est payante uniquement par le vendeur sous la forme d’un petit forfait ainsi qu’un pourcentage prélevé sur le montant de la transaction, prix sur lequel le site prélève déjà une commission et des frais d’insertion.

Cette obligation faite aux vendeurs de proposer PayPal  a créé de nombreuses polémiques dans les pays- notamment anglo-saxons – où elle a déjà été mise en place, certains lui reprochant de relever de la « vente liée » et le fait que rien ne prouve que ce service offre plus de sécurité. Avec un tel système, on peut en effet imaginer le cas d’un vendeur spolié par la déclaration d’un acheteur malhonnête, ce dernier  prétendant que son colis est arrivé vide ou avec un objet d’une valeur moindre.

Depuis des transformations radicales dans son mode d’utilisation (les vendeurs ne peuvent plus évaluer négativement un acheteur malveillant*, PayPal déjà imposé pour les vendeurs ayant moins de 50 évaluations ou des évaluations négatives qui tombent forcément plus facilement …,), eBay souffre :

– d’un problème d’identité. Le site a perdu sa singularité en ne permettant plus l’échange par les évaluations mutuelles, l’aspect communautaire semble avoir du mal à être maintenu.

–  d’un problème d’image. Les vendeurs en manque de considération fuient un site où, comme partout, on vend moins et moins cher et où les frais d’insertion pour être visible sont de plus en plus élevés. 

– d’un problème de positionnement. On trouve de plus en plus d’objets vendus à prix fixe sur un site où un grand nombre d’acheteurs vient chercher la bonne affaire par le système des enchères. Avec le développement des offres à prix fixe, eBay ne se démarque plus d’une concurrence proposant depuis toujours ce modèle de vente.

eBay a également annoncé la création d’une nouvelle section d’annonces gratuites de proximité. Si la société californienne possède déjà un site de ce type pour la France (Kijiji.fr), elle entend probablement renforcer son positionnement sur ce créneau, un certain leboncoin.fr  prenant de plus en plus d’importance dans le cœur des internautes français.

En dehors de l’avantage de la gratuité, l’utilisation de cette dernière plateforme est extrêmement simple puisque vendeur et acheteur se contactent par mail ou téléphone. Une formule moins angoissante pour le particulier que de devoir passer par une véritable usine à gaz pour vendre un clic-clac ou la potiche de la grand-mère.

*Lire aussi : https://artwithoutskin.com/2008/02/08/ebay-les-evaluations-des-acheteurs-et-la-revolte-des-vendeurs/

Pierrick Moritz



Catégories :Artwithoutskin

Tags:, , , , ,

5 réponses

  1. Le pire est qu ‘e bay ne mettra pas l’annonce de ma vente en ligne si dans cette annonce je stipule « pas de paiement paypal »
    Vendeur occasionnel je risque le coup , bah je n’ai pas de compte paypal et je n’en ouvrirais pas
    si un acheteur veut payer sur mon compte « email » non paypalien… je demande l’annulation de la vente

    J'aime

  2. Leboncoin, oui, pour vendre en national, non pour vendre à l’international.
    Les photos sont gratuites sur Ebay, il suffit de trouver un hébergeur : 12 photos, 3 sur Leboncoin et 5 sur les annonces gratuites d’Ebay.
    Il y a bien longtemps que Paypal ne prend plus de frais sur les virements vers son compte personnel, inférieurs à 100 euro,
    J’achète et je vends sur Ebay depuis pas mal de temps, sans problème.
    Il y en a qui on essayé de vendre ailleurs, sans grand succès : c’est gratuit, il y a moins de com, mais il n’y a pas d’acheteurs.
    Loin de moi, l’idée de vous convaincre ; on aime Ebay ou on ne l’aime pas.

    J'aime

    • Le Boncoin n’est pas positionné sur la vente à l’international mais sur celle de proximité.

      Des milllions de gens sont satisfaits de la vente sur d’autres plateformes qu’eBay dont Amazon.

      La première photo est gratuite sur eBay dans les formats enchères et prix fixes, pas les suivantes. Il est rare qu’une seule photo suffise. L’hébergeur étant eBay sur ces formats, les photos suivantes sont facturées.

      Les annonces gratuites d’eBay sont une offre de proximité à part, une nouveauté dont on n’a pas de retour. Jusqu’à quand vont-elles exister ? Que la concurrence ait été balayée ?

      Le 1 € facturé pour tout versement de moins de 100 € de son compte PayPal à son compte bancaire est toujours indiqué en tant que frais dans les tarifs PayPal sur eBay.

      Le problème n’est pas d’aimer ou de ne pas aimer eBay qui n’est pas une œuvre de charité mais une entreprise commerciale qui propose un service payant que l’on trouve efficace ou pas.

      Le problème est celui des méthodes et des discours employés par eBay pour obliger les vendeurs à proposer un moyen de paiement payant qui leur appartient, de subordonner un service payant à un autre service payant.

      J'aime

  3. Il n’y a pas le feu au Lac. Plus de 85% des objets sont proposés avec Paypal. Ceux qui ne proposeront pas Paypal pourront toujours aller sur les annonces gratuites qui augmentent chaque jour à la vitesse grand V. Pour les frais : Ebay + Paypal, ça fait moins de 10%. Pour ce qui est de ne plus mettre de note négative, à l’acheteur, ça se comprend fort bien ; en effet, les acheteurs hésitaient de mettre une note négative à un acheteur, de peur d’en recevoir une en représaille. Avant, les vendeurs avaient donc, pratiquement tous des évaluations positives, les bons comme les mauvais et l’affaire était complètement faussée. Les embrouilles via Paypal, viennent surtout du fait que le vendeur qui envoie sans suivi, un colis, se met en défaut puisque Paypal demande systématiquement un suivi de l’envoi. Ebay est une formidable plateforme : sur la page d’accueil, on peut naviguer, aussi bien sur les petites annonces que sur les enchères et ça, c’est important.
    Quand aux polémiques, elles existeront toujours et c’est parfois ceux qui ne vendent pas ou n’achètent pas sur Ebay qui les créent. En attendant, il est bien plus agréable de payer avec Paypal chez un vendeur qui propose Paypal. Qu’on le veuille ou non, c’est un gage de sérieux et de garantie.

    J'aime

    • Les lacs ne peuvent pas prendre feu (forcément, c’est de l’eau).

      Selon un article publié récemment sur le Journal du Net (voir ici), deux tiers des paiements sont effectués avec PayPal sur eBay (ce qui ne fait pas 85 %).

      Je me permets d’ajouter qu’il s’agit des deux tiers des vendeurs encore membres d’eBay. J’en connais personnellement quelques-uns qui vendent désormais sur des sites comme leboncoin dont, au passage, eBay reprend l’idée d’entrée d’accès aux annonces par département avec une carte de France pour sa nouvelle formule d’annonces gratuites.

      Vous parlez d’une commission de 10 % pour l’utilisation d’eBay+PayPal. Pour un objet à prix fixe jusqu’à 50 euros, la commission eBay est déjà de 9 %, sans compter les frais d’insertion fixe + les frais de photos et, si l’on veut de la visibilité, 9,95 € pour être à la une d’une catégorie (pas de deux car les frais doublent), mais cette option n’est pas intéressante pour un objet de ce prix, on préférera l’effet fluo à 1,75 € pour se démarquer (ça fait cher le coup de Stabilo) voire l’encadré à 3,95 € (pas donné non plus).

      Comme cet heureux vendeur utilise PayPal, il va en plus payer 0,25 € de frais fixe + 3,4 % de commission y compris sur les frais postaux (un comble, mais bon, on a bien eu le temps d’attente payant de la part de nos opérateurs téléphoniques à une époque). On espère que notre vendeur ne va pas être payé par l’acheteur via PayPal dans une devise étrangère parcequ’on va lui ponctionner un petit supplément pour les frais de change.

      Ensuite, quand ce vendeur voudra transférer son argent de son compte PayPal à son compte personnel (- de 100 euros), PayPal lui prendra 1 euro pour ce mouvement.

      Pour un professionnel dont tous les objets ne sont pas vendus et pour qui tous les frais d’insertion et de présentation sont facturés, les sommes dépensées pour Ebay et PayPal peuvent représenter un tel pourcentage soustrait du chiffre d’affaires que cela ne devient tout simplement plus rentable. Mais ne vous inquiétez pas, ils finissent par s’en rendre compte.

      Quant à l’impossibilité faite aux vendeurs de laisser une évalutation négative à l’acheteur (ils doivent obligatoirement être content) : les acheteurs ne se sont jamais privés de laisser une évaluation négative au vendeur quand les évaluations étaient mutuelles. Les vendeurs sont déjà évalués deux fois par les acheteurs et n’importe qui peut donc leur mettre une évaluation négative qui, en faisant baisser sa cote de confiance, le rapprochera de l’obligation de s’abonner au fameux sésame luxembourgeios (Paypal) !! D’autre part tous les vendeurs n’avaient pas 100 % d’évaluations négatives, loin de là.

      Personnellement, je pense qu’imposer un moyen de paiement payant aux vendeurs sous le prétexte de la sécurité de l’acheteur induit une forte notion de méfiance vis à vis des vendeurs et que, finalement, c’est complètement contre-productif.

      Toute communication a ses limites et le veau devient un jour taureau (tiens, un proverbe, non ?). Qu’Ebay soit une société commerciale, c’est sûr, et qu’elle entende faire progresser le chiffre d’affaires de PayPal, O.K. . Pour la dimension affective de sa communication (on vous protège), c’est du pipeau.

      Il est extrêmement dangereux de jouer sur l’esprit de communauté qui infantilise (on peut appeler ça le paternalisme) et nivelle les consciences. Le jour où le moindre manquement à cette affection-là se produit, les gens que l’on a bercé avec ressentent une injustice, une trahison (eBay en a déjà fait les frais, c’est le cas de le dire) et la réaction de rejet est d’autant plus violente.

      Comme tous les géants du Net, eBay a un talon d’Achille : il n’est rien sans un contenu qui ne lui appartient pas. Et ce sont les vendeurs qui ont fait le succès de ce site avec leur contenu. Sans vendeur, pas de contenu, pas d’eBay.

      Qui presse trop le citron n’a plus que les pépins (et hop ! un autre proverbe).

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :