Le canard dans le café

À Paris, on peut enfin acheter son quotidien au petit matin

Canard dans le café. PMoritz/Artwithoutskin.L’initiative, lancée depuis un moment, ne cesse de se développer : désormais,  on trouve de plus en plus de « tourniquets » à journaux dans les cafés parisiens. Un service de vente qui évite de se casser le nez à sept heures du matin devant les kiosques et les boutiques fermés et, accessoirement, de faire l’économie de la frustration provoquée par le client qui s’emparait avant vous de l’unique quotidien du bistrot.



Catégories :Histoire sociale, Livres

Tags:, , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :