Sotheby’s : forte progression du produit brut des ventes et second semestre incertain

Des espoirs plutôt portés sur l’Asie

Comme sa concurrente Christie’s la veille, Sotheby’s a annoncé hier un produit brut de ventes en forte augmentation pour les deuxième trimestre et premier semestre 2010.  

Il s’élève à 2,2 milliards de dollars pour le semestre, soit une progression de 116 % par rapport à la période équivalente de 2009.  

Le bénéfice net s’élève lui à 84,01 millions (était en perte au premier semestre 2009) pour un chiffre d’affaires de 383,3 millions.

Pour l’exercice 2009, le produit brut des ventes de Sotheby’s était de 2,8 milliards de dollars contre 5,3 milliards pour 2008, une année où le marché de l’art avait été pourtant fortement impacté par le retournement de la situation économique mondiale au second semestre, avec des signes de crise avant-coureurs dès le printemps.   

Une nette amélioration de la situation s’est produite entre l’automne 2009 et avril 2010, avant que des signes de faiblesse apparaissent, notamment produits par un afflux de marchandises, dont de très grande qualité.

Les grands collectionneurs semblaient se bousculer au portillon pour vendre des chefs-d’œuvre que le marché n’a pas été capable d’absorber correctement.  

Si, pour le moment, le programme des grandes maisons de ventes anglo-saxonnes semble allégé pour l’Occident à la rentrée, avec des vacations dont les estimations globales pré-ventes pour les plus importantes oscillent entre 4 et 10 millions de dollars et pour chacune, l’Asie reste bien le secteur porteur et pour l’art asiatique, les bijoux, les montres, et le vin.  

Sotheby’s annonce d’importantes ventes dans ces spécialités à Hong Kong  au mois d’octobre : plus de 3.000 lots seront dispersés en quelques jours et pour l’équivalent d’une estimation “pré-ventes” de plus de 200 millions de dollars US, dont plus de la moitié correspond à l’estimation de la plus importante vente aux enchères jamais organisée sur la place asiatique.

En avril dernier, Sotheby’s avait réalisé son meilleur chiffre d’affaires pour une série de ventes organisée à Hong Kong, soit l’équivalent de 257 millions de dollars US.  

Voir le communiqué complet :

 http://files.shareholder.com/downloads/BID/966592340x0x393891/96648fff-5d68-45b8-953a-c6a92cef958c/BID_2Q10_PRandTABLES.pdf

Pierrick Moritz



Catégories :Marché de l'art, New York City

Tags:, ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Hong Kong : record de 61 millions d’euros pour 13 porcelaines chinoises impériales « Art Without Skin, l'art sans la peau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :