43 millions d’euros pour la première partie de la collection Evill/Frost

Prix record pour une œuvre sur papier de Lucian Freud négociée en vente publique

La première partie de la collection Evill/Frost (du nom d’un célèbre collectionneur britannique et de son pupille auquel il légua ses biens), dispersée hier soir chez Sotheby’s Londres, a rapporté l’équivalent de 43 millions d’euros avec les frais quand l’estimation pré-vente du catalogue tablait, selon la maison de vente, sur un résultat équivalent à 11,5/18 millions d’euros sans les frais. Il s’agissait de la mise à l’encan de 30 œuvres des plus grands artistes britanniques de l’art moderne et contemporain figuratif.

100 % des lots ont été vendus, avec des estimations pulvérisées et des records enregistrés en vente publique, notamment pour des œuvres de Lucian Freud (pour une œuvre sur papier, une Beach Scene with a Boat de 1945 estimée l’équivalent de 457.400/686.000 euros et finalement payée l’équivalent de 3 millions d’euros) et Stanley Spencer (Sunflower and Dog Worship, une huile sur toile de 1937 payée l’équivalent de 6,2 millions d’euros sur une estimation équivalent à  1,1/ 1,2 million d’euros).

La dispersion Evill/Frost s’achèvera aujourd’hui avec une vacation d’œuvres d’art et une autre d’art décoratif. Dans cette dernière spécialité, on remarque la présence d’une petite table en bois de rose, bronze et ébène qui aurait pu appartenir à Napoléon Bonaparte lors de son exil à Sainte-Hélène (est. 34.000/57.000 euros).

PM



Catégories :Art moderne, Londres, Marché de l'art

Tags:, ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :