Appel aux dons de la BNF pour un livre d’heures du XVe siècle

La Bibliothèque Nationale de France lance un appel aux dons – même les plus modestes – auprès des particuliers et des entreprises, pour acquérir le Livre d’heures de Jeanne de France, un rare manuscrit royal en français et en latin, enluminé sur vélin et réalisé en 1452 à l’occasion des noces de Jeanne de France, troisième fille du roi Charles VII. Selon son communiqué, cet ouvragedéclaré Trésor national par le ministre de la Culture et de la communication, en juin 2011, n’a pas d’équivalent dans les collections publiques françaises.

75 % de la somme nécessaire a cette acquisition ont d’ores et déjà été trouvées auprès de mécènes. 250.000 euros doivent encore être réunis. .

Ce Livre d’heures de Jeanne de France est petit volume composé de 336 feuillets. Le travail d’enluminure à sujets religieux concerne 28 peintures en pleine page, 37 plus petites, un calendrier illustré des travaux des mois et des signes du zodiaque, et un travail de décoration raffiné sur toutes les pages, avec notamment des personnages et des animaux. L’enlumineur anonyme qu’on appelle le Maître de Guillaume Jouvenel des Ursins a exécuté la quasi-totalité des peintures et des bordures de l’ouvrage, ainsi que le calendrier. Deux peintures sont de la main de Jean Fouquet.

Connu des historiens de l’art uniquement d’après des reproductions en noir et blanc, ce manuscrit est demeuré en très bon état de conservation au sein de la collection privée de Victor-Prosper Martin Le Roy (1842-1918).

L’ouvrage a été réservé par l’État français dans le catalogue de la vente parisienne de 24 objets d’art médiévaux de la collection Jean-Joseph Marquet de Vasselot ( (1871-1946), dont une grande partie héritée de Victor-Prosper Martin Le Roy, son beau-père,  programmée en novembre 2011 chez Christie’s. Une couverture de livre byzantine en ivoire sculpté, datant de la première moitié du XVe siècle, avait également été classée Trésor national.

La vente des 22 objets avait rapporté 9,4 millions d’euros avec les frais, dont 6,33 millions allant à un groupe en ivoire du XIIIe siècle représentant une Vierge à l’Enfant (estimé 1/2 millions). La sculpture, dont le prix constitue un record mondial pour une œuvre d’art médiéval vendue aux enchères, avait été acquise par la galerie londonienne Sam Fogg pour le compte d’un collectionneur privé.

Victor-Prosper Martin Le Roy et Jean-Joseph Marquet de Vasselot furent, en leur temps, de généreux donateurs pour le musée du Louvre et celui de Cluny.

Toutes les informations concernant les dons pour l’acquisition de ce livre d’heures sont disponibles sur le site de la BNF.

PM

Publicités


Catégories :Livres

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :