Argentine : l’inflation galopante et la méfiance locale vis-à-vis des banques pèsent sur les touristes étrangers

Des chutes d’Iguazù à la Terre de Feu en passant par Buenos Aires, l’Argentine tient ses promesses d’envoûtement pour les touristes du monde entier. Financièrement parlant, Il faut en profiter tant que cela reste – encore –  possible. À l’allure où va l’inflation dans ce pays, sa traversée du nord au sud risque de devenir inabordable pour beaucoup.

Par rapport aux prix indiqués dans les éditions les plus récentes des deux principaux guides touristiques en français pour la destination, et même si le dernier « Routard » sur l’Argentine (édition 2012) fait état de tarifs qui peuvent faire un bond de 20 % une à deux fois par an, il faut savoir que, dans bien des cas, ils ont carrément doublé.

La crise de confiance des Argentins envers leurs banques complique encore le problème pour les touristes étrangers. Pour éviter des retraits massifs d’argent aux automates, la somme est limitée à 1.000 pesos (environ 160 euros) par opération. Il faut donc en effectuer plusieurs à la suite si l’on a besoin de plus d’argent. Votre banque française se gave d’une généreuse commission à chaque retrait, en moyenne 7 euros, en plus de celle, moins importante, perçue par la banque argentine où le retrait est effectué. La ponction de la banque française serait proportionnellement moins importante si la somme retirée en plusieur fois ne l’était qu’en une seule. Ce cas de figure ne manque pas de se produire puisque de nombreux hôteliers n’acceptent que les paiements en espèces.  Il est donc indispensable d’avoir des possibilités de retraits en espèces hebdomadaires relativement élevées, d’autant plus que les chèques de voyage ne sont pas faciles à échanger partout (un bureau American Express à Buenos Aires) et moyennant des commissions élevées quand cela est possible.

Les professionnels du tourisme, qui ont dû réévaluer les salaires de leurs employés de manière très importante, se retrouvent confrontés au problème de prix qu’ils ne peuvent augmenter indéfiniment auprès de la clientèle étrangère.

Selon une projection analytique du LatinFocus Consensus lue dans la presse régionale d’Ushuaia, l’inflation en Argentine pourrait atteindre 30 % l’année prochaine, soit 5 point de plus que celle prévue par cet outil pour 2012. Des chiffres très au-dessus des statistiques officielles.

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Argentine, Voyages

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :