Brocantes à Buenos Aires : visitez Puente Maipú

Buenos Aires, comme toute l’Argentine, est riche en objets de brocante, antiquités et objets et œuvres d’art européens. Les mouvements migratoires venus du vieux continent y ont drainé articles manufacturés et pièces rares. Les grands magasins de type Printemps parisien, destinés à servir les expatriés européens, florissaient dans la capitale argentine avant la grande dépression de 1929.

Les pays européens d’origine de  ces objets nécessaires ou superflus sont principalement l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne. Répondant à l’engouement européen du dernier quart du XIXe et du début du XXe siècle pour les objets d’art et décoratifs asiatiques, certaines pièces proviennent de la Chine et du Japon.

Sur les brocantes de Buenos Aires, la verrerie de Baccarat, les flacons de parfum français anciens, la porcelaine anglaise ou chinoise et les jouets anciens français ou allemands sont très visibles. Ces marchés sont tenus par des professionnels, mais bonnes affaires et négociations sont toujours possibles.

Le marché le plus connu  des touristes se tient chaque dimanche dans le quartier de San Telmo, sur la plaza Dorrego, bordée de cafés et de restaurants. Une grande rue rejoignant la place est animée par des vendeurs et des créateurs d’objets artisanaux, comme des bijoux ou des accessoires vestimentaires, et des artistes de rue. On y trouve aussi des magasins d’antiquités (hors de prix) et une halle couverte ou les magasins de brocanteurs font bon ménage avec un marché de produits frais. Très agréable, l’endroit est extrêmement fréquenté. On peut toujours y trouver un petit souvenir ancien pour l’équivalent de moins de 20 euros. Les amateurs de pièces de mercerie européenne ancienne trouveront leur bonheur à très petits prix.

Le mercado de Pulgas (dans le quartier de Palermo), est une halle couverte abritant des dizaines de magasins de brocanteurs. On y trouve beaucoup de mobilier d’occasion, avec une tendance aux meubles revisités (tiroirs anciens sur des structures modernes, par exemple). Ce n’est donc pas le meilleur endroit pour ramener un objet peu encombrant. Le lieu est ouvert du mardi au dimanche.

Le marché le plus intéressant pour le chineur français est incontestablement celui de Puente Maipú, dans le quartier Los Olivos, dans la gare de Maipú d’où part le train de la Costa vers Tigre.  Il s’agit d’une galerie marchande, principalement consacrée aux antiquités et au design. La qualité et l’originalité sont au rendez-vous. Certaines boutiques proposent des objets de brocante et de collection à des prix très raisonnables. On peut fouiner tranquillement dans une ambiance décontractée. Excellent spot pour les antiquaires et décorateurs professionnels en quête de marchandises de qualité. Seul problème, et de taille : les modalités d’exportation pour les objets et les œuvres d’art sont très contraignantes en Argentine.  Site : http://www.puentemaipu.com.ar/

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Argentine, Voyages

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :