Art chinois : des raretés en vente chez Sotheby’s (Paris)

Le 11/06/2015 : la statuette de Vairocana en bronze doré, dynastie Ming, a été vendue 3,4 millions d’euros (estimée 300.00/500.000 euros) à un collectionneur asiatique. Le repose-coupe en laque rouge sculptée, marque et époque de Yongle (r. 1403-1424), a été payé 543.000 euros (estimé 200.000/300.000 euros). 

La vente consacrée aux arts de l’Asie proposée le 10 juin chez Sotheby’s à Paris s’articule autour de cinq objets exceptionnels datant du début de la dynastie Ming, dont un porte-coupe et un plat en laque de cinabre portant la marque de l’empereur Yongle (r. 1403-1424), véritables découvertes provenant de collections particulières françaises et allemandes.

Pour répondre à l’engouement du marché de l’art pour le monde bouddhiste, la maison de vente présente une sélection de haut niveau de sculptures en bronze, dont l’effigie de Vairocana datant du début du XVe siècle, exceptionnelle par sa taille et son importance, et une remarquable statuette de Bodhisattva datant de la même époque provenant de la collection de son Excellence Ilhamy Hussein Pacha.

L’univers du lettré – une grande tendance portée en art de vivre, notamment chez les collectionneurs américains – sera représenté par des sculptures en jade d’époque Qianlong (r. 1736-1795) .

Un ensemble de plusieurs œuvres du peintre chinois Lin Fengmian (1900-1991), toutes issues de différentes collections particulières françaises, sera proposé aux collectionneurs.

Sothebysstatuechinoise

Statuette de Vairocana en bronze doré, dynastie Ming, XVe siècle. Assise en vajrasana sur une double base lotiforme, les mains jointes devant sa poitrine en abhisekana mudra, vêtu d’un fin dhoti aux plis harmonieux formant un éventail entre ses jambes et laissant une épaule découverte, le visage serein encadré d’imposantes boucles d’oreille pendues à ses longs lobes, le front ceint d’une riche couronne ouvragée à cinq pointes tenant par un ruban noué derrière sa tête, entourant son haut chignon surmonté de l’ushnisha, non scellé.  Hauteur: 50, 3 cm Estimation : 300.000/500.000 euros. Crédit photo : Art Digital Studio / Sotheby’s France.

sothebyslaque2

Repose-coupe en laque rouge sculptée, marque et époque de Yongle (r. 1403-1424). Forme globulaire aux côtés arrondis se prolongeant vers le bord incurvé, reposant sur une coupe à sept lobes et un haut pied évasé, le pourtour profondément sculpté dans d’épaisses couches de laque d’un buissonnant feuillage dans lequel s’épanouissent six fleurs de camélia, grenade, pivoine, chrysanthème, hibiscus et gardénia, le même décor répété sur les deux faces de la coupe et autour du pied, l’intérieur et le pied laqués brun foncé, marque verticale à six caractères incisée à l’intérieur du bord du pied. Diam. 21,4 cm. Estimation : 200.000/300.000 euros. Crédit photo : Art Digital Studio / Sotheby’s France.

Publicités


Catégories :Art chinois, Paris

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :