Derrière le phénomène des estimations décuplées dans les ventes aux enchères publiques

Estimations pulvérisées

Cet article est la suite de Ubérisation – Collections, antiquités, … : comment les vendeurs particuliers ont tué leur poule aux œufs d’or, publié sur ArtWithoutSkin.com le 12 juillet 2016

Résumé de l’article précédent

L’ubérisation du marché des antiquités, des objets de collections et des antiquités et des œuvres d’art, amorcée dès 1995, a provoqué l’effondrement des prix de la marchandise courante, avant de s’attaquer, au cours des années 2000, à ceux de pièces de bien meilleure qualité constituant l’entrée de gamme pour les opérateurs des maisons de vente aux enchères publiques.

En peu de temps, ces professionnels ramèneront à eux les vendeurs particuliers de telles pièces. Leur nouveau pouvoir d’attraction : les estimations décuplées fleurissent dans les vacations.

Derrière le phénomène des estimations décuplées

dans les ventes aux enchères publiques

Sur les plates-formes de courtage de l’Internet comme eBay, la moindre présence de pièces de qualité proposées par des vendeurs particuliers est sensible après 2010. Cette clientèle, en partie échaudée par des exemples de beaux objets très mal vendus sur des places de ce type, se tourne alors plus volontiers vers les professionnels traditionnels, dont certains sont installés sur le Web. Pour être négociées à leur juste valeur, ces marchandises doivent être accompagnées de garanties que seuls les acteurs traditionnels du secteur peuvent fournir.

L’exemple des créations des grands céramistes de l’après-guerre et contemporains

Les prix se redressent rapidement dans des spécialités auparavant dangereusement surexposées sur les plates-formes de courtage de l’Internet. Il s’agit, par exemple, de ceux des créations des grands céramistes de l’après-guerre et contemporains. Du fait de l’attractivité financière de cette production, de nombreux particuliers avaient utilisé ce moyen pour vendre les pièces qu’ils possédaient. Cette effusion pouvait laisser penser qu’elles pouvaient être trouvées assez facilement. Ce qui est faux.

Les très belles céramiques de Pol Chambost, de Georges Jouve ou de Jacques et Dani Ruelland provenant de chez les particuliers sont désormais beaucoup moins présentes sur un site comme eBay. On les trouve très majoritairement chez les marchands spécialisés et dans les catalogues des maisons de vente aux enchères.

Failles de l’ubérisation

Pour les maisons de vente aux enchères publiques, l’impact du retour de confiance est relativisé par la constitution par les vendeurs potentiels de carnets d’adresses de marchands et de collectionneurs prêts à payer le prix fort pour des pièces de qualité jamais vues ailleurs, des contacts établis grâce à l’utilisation d’un site comme eBay (qui, du coup, n’est plus nécessaire).

Cette fuite de clients de tout bord réalisant des affaires directement entre eux est l’un des grands soucis des entreprises relevant de l’ubérisation, après celui d’une trop forte dépendance aux richesses diverses créées par les entreprises de l’économie traditionnelle auxquelles elles s’attaquent.

Il est vraisemblable que les entreprises pratiquant ce modèle ne puissent se greffer que pour un temps sur un secteur habituellement régi par des règles économiques et sociales traditionnelles. Quand les effets de l’ubérisation commencent à évoluer de manière négative pour elles, le secteur est abandonné au profit d’un autre. Il peut aussi être question d’un changement géographique pour le même secteur.

« Des professionnels du secteur interrogés à propos du phénomène se disent incapables de confirmer ou d’infirmer que plus de lots, et toujours hors art chinois, sont adjugés au-dessus des estimations depuis quelques années. »

Les sociétés de vente aux enchères publiques disposent d’un atout exclusif pour convaincre les vendeurs particuliers de leur confier leurs biens : les estimations décuplées fleurissent dans leurs vacations. Les cas de biens vendus jusqu’à dix fois leur estimation basse, voire beaucoup plus, et pour tous les niveaux de prix, sont devenus très fréquents – et hors art chinois, où de tels exemples abondent encore plus.

Des professionnels du secteur interrogés à propos du phénomène se disent incapables de confirmer ou d’infirmer que plus de lots, et toujours hors art chinois, sont adjugés au-dessus des estimations depuis quelques années. Pour le savoir, il faudrait se livrer à un travail titanesque.

……/ P.Moritz

Ce deuxième extrait de l’article L’ubérisation du marché des objets de collection, des antiquités et des objets et des œuvres d’art est tiré de ma publication Antiquités, collections, objets et œuvres d’art – Réponses aux vendeurs particuliers, une suite de 5 articles non illustrés proposée en version numérique sur Amazon (publication : 9 juillet 2016).

Le premier extrait, auquel celui-ci fait directement suite,  a été publié le 12 juillet sur ArtWithoutSkin.com, sous le titre Ubérisation – Collections, antiquités, … : comment les vendeurs particuliers ont tué leur poule aux œufs d’or

Ces deux extraits correspondent à peu près au passage pouvant être lu gratuitement sur Amazon, soit 43 % de l’article complet et 26 % de l’ensemble des articles.

Le volume du document correspond à un format journalistique de 69 feuillets de 1.500 signes espaces compris (52 pages au format Kindle).

L’intégralité du texte est protégée par dépôt d’empreinte numérique.

Advertisements


Catégories :Analyses (marché de l'art), Antiquités, Collections, Livres

Tags:, , , ,

1 réponse

  1. Moi c’est moins compliqué…nombre d’heures divisé par deux et multiplié par 10 euros , mais je ne calcule pas souvent …!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :