Prodigieux « Salomé » à l’Opéra Bastille

L’essence parfaitement restituée de l’opéra de Richard Strauss dont le livret est tiré de la pièce sacrilège d’Oscar Wilde.

Ici, le langage exalté et imagé dans la  pure veine symboliste, où le blanc est d’ivoire et la lune d’argent, habille une violence poussée au paroxysme, celle de la quête de l’absolu (la très jeune Salomé désire le Prophète), et plutôt voir pourrir la chair que de ne pas la posséder, fusse-t-elle celle de Dieu.

Monter cet opéra en un seul acte  représente un risque insensé, tant le langage et la dramaturgie peuvent conduire à l’outrance et faire oublier que le miracle du Salomé Strauss/Wilde est qu’il contient l’énergie universelle de la sexualité exacerbé et frustré, de la folie, de sentiments passionnels, dévorés par leurs contraires. Soit une tension démesurée, captée et restituée  de bout en bout par des artistes au diapason dans l’excellence (mise en scène, interprétation, direction musicale, décor, éclairage, chorégraphie). 

La tenue du rôle-titre est une performance vocale, physique, dramatique, que Camilla Nylund tient  jusqu’à l’ivresse. La direction d’orchestre d’Alain Altinoglu est exceptionnelle.

Salomé à l’Opéra Bastille jusqu’au 1er décembre 2009. Prix des places :  de 5 à 138 euros.

Infos  : http://www.operadeparis.fr/cns11/live/onp/

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Paris, Spectacles

Tags:, , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :