L’art impressionniste et moderne en grande forme à Londres (février 2010)

Vente du 2 février 2010 chez Christie’s

La vente d’art impressionniste et moderne organisée hier soir par Christie’s à Londres a produit l’équivalent de 76 millions d’euros (66,70 millions de livres), pour un catalogue de 48 lots où 41 ont trouvé preneur. Un résultat supérieur à celui de la vente équivalente de l’année dernière (63,42 millions de livres), mais en dessous de ceux, exceptionnels, de 2008 (92,79 millions de livres) et 2007 (74 millions de livres).  

Picasso, toujours une valeur sûre 

Le prix le plus élevé de la vacation revient à Pablo Picasso avec un Homme assis sur une chaise, une huile sur toile peinte à Cannes en 1956 (162,6 x 130,1 cm), estimée entre 3,43 et 6,29 millions d’euros et finalement payée 9,26 millions. L’œuvre fait mieux que l’œuvre-phare du catalogue, La Gitane, une  huile sur, toile peinte vers 1910-1911 par Kees van Dongen, payée 8,11 millions d’euros sur une estimation de 6,29/8,57 millions. Toujours de Picasso, une Tête de femme (Jacqueline), une huile sur toile  de 1963 estimée 3,4/4,5 millions d’euros a été vendue 6,96 millions d’euros. 

Le talent de Natalia Gontcharova autant reconnu que celui de Mikhail Larionov 

Un prix record a été produit pour une œuvre de Natalia Gontcharova, chef de file du mouvement rayonniste avec son compagnon Mikhail Larionov. Il s’agit d’ Espagnole, une  huile sur toile peinte en 1916 (130,3 x 81,3 cm), estimée 4,57/6,86 millions d’euros et qui  a été vendue 7,35 millions d’euros. Depuis quelques années, les prix des créations de Gontcharova sont en progression constante. Ils rivalisent désormais, quand ils ne les dépassent pas, avec ceux payés pour des tableaux de Larionov. 

Très beau prix pour une toile de Pierre Renoir volée par les nazis en 1941  

Mademoiselle Grimprel au ruban rouge (Hélène Grimprel), une huile sur toile peinte en 1880 par Auguste Renoir a dépassé son estimation de  2/2,85 millions d’euros en étant finalement payée 3,5 millions d’euros. Cette œuvre fut acquise par Fernand Javal, président de la parfumerie Houbigant, auprès de Paul Rosenberg en 1935. Fernand Javal  confia un temps la toile en dépôt au marchand d’art. Le tableau  fut confisqué à Paul Rosenberg  par les nazis en 1941 et acquis par Hermann Goering à la fin de la même année. L’œuvre  fut ramenée de Munich en 1946 et restituée à Paul Rosenberg en 1948, le marchand la rendit à son propriétaire. 

Fortunes diverses

Les deux invendus les plus importants de la vacation sont un pastel sur papier de 1896 d’Edgar Degas, une composition aux danseuses (que l’on peut, éventuellement, trouver curieusement cadrée) estimée l’équivalent de 2,29/3,45 millions d’euros, et un Casseur de pierres (Le Tas de pierres), peint à l’huile sur toile par Georges Seurat vers 1882. Cette dernière œuvre était estimée 1,37/2 millions de livres. 

Le présent vendeur d’un Jardin du Vert-Galant de Paul Signac, une huile sur toile peinte vers 1926 (46,4 x 116.8 cm) et payée l’équivalent de 2,09 millions d’euros hier soir sur une estimation de 1,72/2,29 millions d’euros, réalise une jolie plus-value puisqu’il avait acquis cette œuvre chez Sotheby’s à  New York en mai 2002 pour 724.500 dollars. 

Le prix des Escarpins mauves de Kees van Dongen progresse également. Cette huile sur toile peinte en 1921 (100,5 x 150 cm.) et qui était estimée 1,5/2 millions de livres hier soir, avait été acquise chez Sotheby’s à Londres en 2005 par la famille de l’actuel vendeur pour 1,57 millions de livres. Elle a finalement été  payée 2,057 millions de livres. 

Le prix d’un Compotier rouge (Compotier de poires) de Fernand Léger, une huile sur toile de 1925, reste quant à lui stable par rapport à sa dernière vente de 2007, chez Christie’s à New York, où il avait été payé 2,95 millions de dollars. Estimée hier soir pour l’équivalent de 1,71/2,28 millions d’euros, l’œuvre  a été vendue 2,22 millions d’euros.

Moins de chance en revanche pour une huile sur toile de Claude Monet de 1889 (74 x 93 cm.), Le Village de La Roche-Blond au soleil couchant, qui n’a pas trouvé preneur avec une estimation de 1/1,5 millions de livres. Son dernier propriétaire l’avait acquise pour 912.000 dollars le 3 mai 2006 chez Sotheby’s à New York.

11,47 millions d’euros supplémentaires avec le Surréalisme

La vente de tableaux surréalistes qui suivait cette prestigieuse vacation a généré l’équivalent de 11,47 millions d’euros et 10 invendus sur les 38 lots présentés. Les œuvres de René Magritte et Max Ernst étaient les plus nombreuses sur les pages du catalogue.

Sur les 7 œuvres de  Magritte présentées et dont les estimations basses étaient comprises entre 137.500 et 687.500 euros (cours du change £/€ du jour), 5 ont été vendues, dont Le Baiser, une petite gouache sur papier (27 x 33,8 cm) réalisée en 1957. Elle a été payée l’équivalent de 1,38 millions d’euros sur une estimation de 687.500/916.000 euros. En 2007, chez Christie’s à Londres, ce petit format avait été  payé 590.400 livres par l’avant-dernier propriétaire. Du même artiste, Les Grains de beauté, une huile sur toile peinte vers 1965 (55,5 x 45.5 cm) et estimée 572.000/916.000  euros n’a pas trouvé preneur.

7 œuvres de Max Ernst étaient proposées, avec des estimations basses comprises entre  57.000 et  801.900 euros. 6 ont été vendues, la plus haute enchère revenant  à Profanation of Spring, une huile sur Masonite datée de 1945  (51,1 x 61 cm.).  Estimée l’équivalent de 802.000/916.600 euros, elle a été payée 1,19 million d’euros.

Pierrick Moritz

Les estimations sont données sans les frais supplémentaires à la charge de l’acheteur (20% entre 25.000 et 500.000 livres, 12 % au-dessus de 500.000 livres). Les résultats incluent ces frais.

Publicités


Catégories :Art moderne, Londres, Marché de l'art

Tags:, , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :