Quelque 286 millions de dollars pour l’art impressionniste et moderne chez Christie’s ; les acheteurs tiquent sur les estimations

Actualisé le 7 mai 2014, à 12 heures 21.

Les cinq lots les plus chers de catalogue adjugés dans les parages de leur estimation basse (pour 4 lots) ou nettement sous le prix minimum attendu (pour 1 lot) : si la vente d’art impressionniste et moderne  en soirée proposée par Christie’s le 6 mai  à New York affiche une importante recette de 285,87 millions de dollars, les clients potentiels ont tiqué sur estimations les plus élevées du catalogue.

Avec des frais de 12 % et des estimations données sans eux, une composition en hauteur de Nymphéas par Claude Monet, datée de 1907, a été facturée 27 millions (estimé 25/35 millions), un portrait de Dora Maar peint par Pablo Picasso en 1942  (même estimation que le précédent) a été échangé contre 22,5 millions, une huile sur panneau de Wassily Kandinsky (estimée 16/22 millions) a été vendue 17,2 millions, une composition de Joan Miró, datée de 1947, est partie à 12,5 millions (estimée 12/18 millions ; le vendeur l’avait payée quelque 2 millions de dollars en 2000 chez Christie’s ), Deux femmes et enfants de Picasso, une huile sur toile de 1922, a généré 13 millions (estimée 12/16 millions).

Pour les mêmes conditions, Moment de transition de Salvador Dali, une huile sur toile peinte en 1934, a été facturée 9,15 millions (estimée 10/15 millions).

Du côté des lots vendus au-dessus des estimations, Jeune homme roux assis, une huile sur toile peinte par Amedeo Modigliani en 1919, a été facturée 17,6 millions de dollars pour une estimation de 8/12 millions ; Les deux sœurs, une huile sur toile de Pierre-Auguste Renoir datée vers 1890-1895, a été échangée contre 8 millions quand 4/6 millions en étaient attendus.

Le Givre, une huile sur toile peinte par Claude Monet en 1875, payée 3 millions de dollars par le présent vendeur en 2005 (Christie’s, New York), a été échangée contre 7,2 millions. Vendue l’équivalent de 1,2 million de dollars en juin 2005 (Christie’s, Londres), une tête d’homme de Pablo Picasso, une création à l’huile sur toile de 1972, a été facturée quelque 4,9 millions.

Buste de femme de Pablo Picasso, une huile sur toile peinte en 1939, a été facturée quelque 6 millions de dollars pour une estimation de 5/8 millions. Cette œuvre avait été volée par les nazis à Paul Rosenberg en 1941. Retrouvée par la Résistance française en 1945, elle fut restituée au marchand la même année. Depuis, elle a fait l’objet de quelques échanges sur le marché.

Mise en vente au profit de l’Hôpital américain de Paris, Atelier I de Georges Braque, une œuvre réalisée à l’huile et au sable sur toile en 1949, a été facturée 4,64 millions de dollars (estimée 4/6 millions).

6 lots sur les 53 présentés n’ont pas trouvé preneur; le plus important est Le Tub, un bronze d’Edgar Degas estimé 4/6 millions.

PM

Publicités


Catégories :Art moderne, Impressionnisme, New York City

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :