Londres – Réussite des ventes d’art impressionniste et moderne et d’art surréaliste de Christie’s

Les deux ventes aux enchères d’art impressionniste et moderne et d’art surréaliste proposées par Christie’s le 4 février à Londres ont généré 147,3 millions de livres (194 millions d’euros), pour 88 % des lots vendus en volume, et 94 % en valeur.  

Le prix le plus élevé, 15,5 millions de livres (20,7 millions d’euros) avec les frais, va à Peinture (femme, lune, oiseaux) de Joan Miró, une huile sur toile peinte en 1950.  L’œuvre présentée dans la vacation consacrée au surréalisme, inédite dans une vente aux enchères, était estimée 4/7 millions. Elle résidait dans la même famille depuis 1963.

Le catalogue proposait un ensemble exceptionnel de six œuvres de Joan Miró, dont les adjudications successives ont finalement produit 37,2 millions de livres (quelque 43 millions d’euros ) avec les frais.

L’Oiseau au plumage déployé vole vers l’arbre argenté, une huile sur toile peinte par Miró en 1953, a été échangée contre quelque 9,15 millions de livres (12,3 millions d’euros), pour une estimation de 7/9 millions. L’œuvre fera partie de l’exposition Miró-COBRA, proposée au musée Cobra d’Amstelveen du 9 octobre 2015 au 31 janvier 2016.

La deuxième enchère la plus élevée de ces deux vacations, 12 millions de livres, soit 13,5 millions avec les frais (quelque 18 millions d’euros), concerne Vue sur L’Estaque et le Château d’If de Paul Cézanne, une huile sur toile peinte vers 1883/1885, lot phare de la vente consacrée à l’art impressionniste et moderne. L’œuvre était estimée 8/12 millions.

Ce tableau apparaissait pour la première fois de son histoire dans une vente aux enchères. Acquis en 1936 auprès de la galerie Wildenstein par l’industriel et collectionneur britannique Samuel Courtauld, également fondateur du Courtauld Institute of Art à Londres, il a été transmis par succession au vendeur.

Christie's, vente Miro, février 2015

Pendant la vente de Peinture (femme, lune, oiseaux) de Joan Miró. Crédit photo : Christie’s.

Des records de prix ont été enregistrés pour une œuvre d’Erich Heckel vendue aux enchères, avec les 2,1 millions de livres engagés sur Badende am Waldteich (huile sur toile, 1910), pour une œuvre sur papier de Franz Marc vendue aux enchères, avec les 2,5 millions payés pour Springendes Pferd (1913), et pour une œuvre sur papier de René Magritte vendue aux enchères, avec les 2,6 millions payés pour Souvenir de voyage (réalisée vers 1961).  

PM

Publicités


Catégories :Art moderne, Impressionnisme, Londres, Surréalisme

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :