Art impressionniste et moderne : résultats honorables pour Christie’s, à Paris

Avec 134 lots venus sur les 180 présentés et un chiffre d’affaires de 5,2 millions d’euros,  les résultats de la vente d’art impressionniste et moderne organisée hier, à Paris, par Christie’s, sont honorables. Si deux des trois lots les plus importants ont été ravalés, dont une toile de Pablo Picasso estiméee 1/1,5 million, certaines œuvres ont été payée largement au-dessus de leur estimation, au sein d’une vente attractive où la très grande majorité d’entre elles était estimée moins de 100.000 euros.

Le lot le plus cher de la vacation, Le Peintre et son modèle, une huile sur toile de Pablo Picasso, 81,1 cm x 65 cm, peinte en 1963, estimé 1/1,5 million d’euros, ainsi que le troisième lot le plus important, une petite Femme accoudée d’Auguste Renoir,  une huile sur toile de 1905, 45 cm x 36 cm, avec la même estimation que le précédent, n’ont pas trouvé preneur.

Estimée 500.000/700.000 euros, Pont de Moret-sur-Loing, une huile sur toile d’Alfred Sisley, 54,2 cm x 73,4 cm, peinte en 1888, estimée 500.000/700.000 euros et troisième lot le plus cher du catalogue, a été payé 588.000 euros, soit au niveau de son estimation basse puisque le résultat comprend les frais de vente.

Une gouache, tempera et craie noire sur papier de Marc Chagall, Les Fleurs à Gstaad. La Joie de vivre, réalisée vers 1968-1971, 77,7 cm x 54,2 cm, a dépassé son estimation de 150.000/200.000 euros, pour une transaction à 300.000 euros.

Un Pont-Neuf et la Cité sous la neige d’Albert Marquet, une huile sur toile de 1906, 65 cm x 81 cm, a été facturée jusqu’à 240.500 euros, pour une estimation de 140.000 /180.000 euros.

Une huile sur toile d’Émile Bernard, vers 1888-1889, Le Tabarin ou Cabaret à Paris, 27 cm x 62,2 cm, a été achetée 182.900 euro, pour une estimation de 80.000/120.000 euros.

Un Pêche et Poire de Paul Cézanne, petite huile sur carton peinte vers 1873, 13,8 cm x 17 cm, non signée, a été payée 102.500 euros, pour une estimation de 50.000 /70.000 euros. .

Un plat en terre cuite émaillée de Pablo Picasso, peint de fruits au centre, une pièce unique de 1957, d’un diamètre de 42,4 cm, a été échangé contre 71.300 euros, pour une estimation de 25.000/35.000 euros.

 72.500 euros ont été engagés sur un portrait représentant Chaïm Soutine, peint à l’huile sur toile (73,4 cm x 54,5 cm) par Jeanne Hébuterne, dernière compagne de Modigliani. L’œuvre était estimée 20.000/30.000 euros.

PM

Publicités


Catégories :Art moderne, Marché de l'art, Paris

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :